Tales From The 47 Willows


Un album de sorti en chez .

7

Dès les premières notes de Lost Again, et les premières vibrations des cordes vocales du chanteur, cela ne peut échapper à personne, nous avons l’impression d’écouter un clone de Midlake. L’utilisation de la batterie, des claviers, la prononciation des phrases, tout y est. Dit comme ça, Fairguson traîne un certain nombre de références évidentes du […]

Dès les premières notes de Lost Again, et les premières vibrations des cordes vocales du chanteur, cela ne peut échapper à personne, nous avons l’impression d’écouter un clone de Midlake. L’utilisation de la batterie, des claviers, la prononciation des phrases, tout y est. Dit comme ça, Fairguson traîne un certain nombre de références évidentes du country-folk (Wilco, Neil Young, parfois les CSN&Y), voire agaçantes qui pourraient décourager une bonne partie d’entre vous. Pourtant, nul besoin d’un élan de cocorico franc du collier pour donner au disque sa chance, car dès Lost Again justement, cela saute aux oreilles que les compositions tiennent la route, la route du folk mélancolique, celle bordée de prairies vertes qui chantent, de la Californie.

Les français n’ont pas à rougir de ce « Tales From The 47 Willows », aux titres variés et colorés. Entre pop (Lost Again), folk saloon (Rough Intrusive Moving In, Coconut In Albert’s House), histoires apaisantes (Leaving The Captain, 47 Willows), Fairguson réussit son pari : celui de faire voyager à travers de longs morceaux, qui se déplient progressivement comme des origami qui n’en finissent pas. Quelques éclats ingénieux traversent ce délicieux album comme l’inmanquable Wide Open Spaces qui offre une tournure rock à la Blur, le sautillant Let It Go rappelant Toy Fight ou la douce Indigo.

Ce « Tales From 47 The Willows » est un premier essai épique transformé. N’en déplaise à Fairguson ou aux fans de leurs amis américains, mais l’album offre bien plus d’émotions que « The Courage Of The Others » de Midlake. Il manquera aux français de quoi se démarquer de ses influences donc, un brin de folie, de différence, peut être pour un prochain album.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Lost Again
  2. Rough Intrusive Moving In
  3. Leaving The Captain
  4. 47 Willows
  5. Coconut In Albert's House
  6. Wide Open Spaces
  7. Let It Go
  8. We Never Met Chris Cool
  9. Homecoming
  10. Indigo
  11. Indian Summer

La disco de Fairguson