Fenster - The Room

The Room


Un album de sorti en chez .

7

Fenster persiste et signe sur son troisième album, plus cinématographique que jamais...

Fascinant. Voilà très exactement le terme qui colle le mieux à certains groupes du circuit indé. Parmi ceux chez qui toute nouvelle production vient caresser notre case plaisir, il y a Fenster, quatuor germano-franco-américain de retour depuis le mois dernier avec un troisième opus, successeur du génialement bricolé “The Pink Caves” sorti il y a quatre ans et jusqu’ici pièce maîtresse de leur discographie.

Entre des projets divers que chaque membre a mené et mène encore à bien (radio, presse, collaborations pour d’autres artistes), Fenster a songé puis créé, pour s’amuser, la bande originale d’un film imaginaire baptisé “Emocean” en 2015. Comble de l’histoire et signe d’une créativité dépassant parfois leur propre entendement, les quatre amis s’en sont finalement inspiré pour réaliser ledit métrage, avec pour acteur principal leur ancien batteur Will Samson. Ou comment avoir de la suite dans des idées… déjà converties !

C’est dans cette droite lignée que s’inscrit “The Room”, tant l’impression d’avoir à vue un long-métrage est mise à contribution. Grâce à son enfilade de perles pop, aussi colorées que sujettes aux agréments synthétiques saupoudrés de psychédélisme, ces pistes lorgnent vers un genre de science-fiction contemplative, sans heurts et effleurant avec malice le cinéma d’anticipation, ou on imagine le héros au volant d’une décapotable longeant les côtes méditerranéennes sous un soleil couchant, dans un film aux influences pop kitsch des 70’s qui n’aurait d’autre réalisateur qu’un fantasque cinéaste venue d’Italie, pays où la formation a d’ailleurs élu villégiature pour enregistrer son disque à la cool, loin de tout et proche d’eux-mêmes, entre visionnage de films et mises en pratique de recettes culinaires.

L’éventualité de ces décors variables tient de la teneur véritable et du bon goût des morceaux de ce nouvel effort. Il peut y résider un sentiment de simplicité ou des influences un peu trop vives comme le krautrock haut en couleurs de HBW, mais il faut surtout y entendre toute l’orfèvrerie de l’entreprise, la recherche constante du son minutieux qui, même étalé sur un temps fractionné, force la différence, ou encore y déceler cette volonté d’onduler les rythmiques pour ne pas être affublé d’un registre immobile. Sans non plus révolutionner quoi que ce soit, Fenster utilise et tire le maximum des machines dont il dispose, sans cesse dans un souci du détail qui pourrait paraître obsessionnel, mais qui est définitivement le sceau d’un groupe, magnétique et attachant, se plaisant très loin du conventionnel…

Community Manager
  • Publication 392 vues24 octobre 2018
  • Tags FensterAltin Village & Mine
  • Titres recommandés HBW Feel Better Just The Rain
  • Partagez cet article
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. The Room
  2. HBW
  3. Rythm A
  4. Groovin' with The Eternal Now
  5. Don't Move!
  6. Feel Better
  7. Like A River
  8. Just The Rain
  9. HAHA lol
  10. Two Doors

La disco de Fenster

The Room7
70%
Bones
0%

Bones