Franz Ferdinand - Always Ascending cover

Always Ascending


Un album de sorti en chez .

8

Dancefloor écossais déroutant !

Pour ce cinquième album (si on ne compte pas FFS en collaboration avec les Sparks), Franz Ferdinand est passé du quatuor au quintet après le départ de Nick McCarthy et les arrivées de Dino Bardot à la guitare et Julian Corrie aux claviers. Alex Kapranos, pour sa part, a revu son look avec une coloration obtenue plus que probablement à l’aide d’un excès de peroxyde d’hydrogène… Mais qu’en est-il de l’album ? Le son du groupe écossais a-t-il lui aussi subi un reloooking ?

Si l’album en version ‘studio’ sonne nettement électro, c’est que le groupe a choisi de collaborer avec le producteur français Philippe Zdar (Cassius) et donc d’intégrer des claviers en lieu et place des guitares. Cette intégration ne diminue en rien la qualité des compositions et tel un courant d’air qui s’infiltre sous la porte pour rafraîchir l’air vicié qui s’accumule, l’électro va donner une seconde jeunesse au groupe avec ce nouvel album. Paper Cages, Always Ascending ou encore Lois Lane vont nous prouver que les claviers et les guitares peuvent cohabiter sans complexes.
Lazy Boy est le morceau phare de ce cinquième opus, c’est une sorte d’ode à la fainéantise. Kapranos ne s’en cache pas, quand il a la flemme, il ne la refoule pas, au contraire, il la vit à fond, comme sur le morceau qui, lui, est soutenu et entraînant à souhait. Un titre qui évoque sans conteste le premier album éponyme du groupe et ravira donc les fans de la première heure.

Au final, on constate effectivement l’envie du groupe écossais d’écrire de bonnes chansons avec une profondeur et une émotion sans égal, ce qui permet de confirmer le statut de groupe influent que sont en train de se construire Alex Kapranos et ses compères.

Rédacteur en chef
  • Publication 615 vues19 février 2018
  • Tags Franz FerdinandDomino
  • Titres recommandés Lazy Boy Paper Cages Lois Lane Glimpse Of Love
  • Partagez cet article