Hot Songs


Un album de sorti en chez .

La Bretagne : nouvel eldorado du rock indépendant français ? Cela pourrait bien être le cas car une véritable scène alternative à toute la mouvance pseudo-ethnique (Matmatah et consorts…) est en train de se développer. On avait déjà craqué pour Grubby et Keep Punching Joe, et voilà qu’un nouveau groupe bizarrement dénommé Frigo, débarque avec […]

La Bretagne : nouvel eldorado du rock indépendant français ? Cela pourrait bien être le cas car une véritable scène alternative à toute la mouvance pseudo-ethnique (Matmatah et consorts…) est en train de se développer. On avait déjà craqué pour Grubby et Keep Punching Joe, et voilà qu’un nouveau groupe bizarrement dénommé Frigo, débarque avec “Hot Songs”, son premier CD. Formé en février 2000, le trio a déjà plusieurs parties prestigieuses qui forcent le respect (ils ont ouvert entre autres pour Virago et Lali Puna) et qui constituent déjà une preuve de la qualité de ce trio. La confirmation est apportée à l’écoute de ces six titres Rock avec un grand R.

Frigo se joue des étiquettes et est totalement inclassable. L’énergie est au rendez-vous, les guitares se font parfois noisy à la manière de Sonic Youth. Pavement n’est pas loin non plus lorsque le rock de Frigo se fait plus nonchalant et l’électro s’intègre parfaitement dans cet univers sonore qui laisse aussi la place à des expérimentations davantage post-rock. Le groupe parvient à conserver une unité et une cohérence tout en proposant des compositions et des sons très variés. Ainsi, sur “Pop Corn Cinema” se promène un clavier aux sonorités presque eighties, l’intro de “Super Idiot Boss” est très réussie, avec cet apport de sons électros qui s’intègrent parfaitement à l’énergie du trio guitare-basse-batterie.

Le chanteur fait des merveilles, changeant de registres à volonté, passant des aigus aux graves avec une aisance remarquable, ce qui permet au trio d’alterner des ambiances très différentes au sein d’un même morceau. Dans ce style, “Monkey Factory” est extraordinaire, quasiment un tube pour tout amateur d’indie-rock de qualité. Les deux derniers titres de ce EP prennent une direction davantage post-rock, déjà entrevue lors des quatre premiers morceaux. “Fragments Of Happiness” débute sur des rythmes électros qui laissent progressivement la place un post-rock de plus en plus énergique. Quant à “Aspro 2048”, il évoque des contrées musicales proches de celles de Mogwai ou de Melatonine.

Frigo, même s’il ne renie absolument pas ses influences, possède déjà une très forte personnalité et, avec cet excellent CD, le trio peut envisager l’avenir avec une grande sérénité. Ce groupe ira très loin !

Chroniqueur

Tracklist

  1. Super Idiot Boss
  2. Mad Cows
  3. Pop Corn Cinema
  4. Monkey Factory
  5. Fragments Of Happiness
  6. Aspro 2048

La disco de Frigo