Goat - World Music

World Music


Un album de sorti en chez .

9

L’histoire commence à Korpilombolo, petite bourgade suédoise au passé tourmenté. Haut lieu du culte vaudou scandinave après qu’un médecin itinérant, présumé sorcier, a décidé d’y poser ses valises. C’était il y a belle lurette et l’on n’entendait guère plus parler...

L’histoire commence à Korpilombolo, petite bourgade suédoise au passé tourmenté. Haut lieu du culte vaudou scandinave après qu’un médecin itinérant, présumé sorcier, a décidé d’y poser ses valises. C’était il y a belle lurette et l’on n’entendait guère plus parler de ce village maudit jusqu’au jour où une poignée d’autochtones se mit à faire un boucan du diable. Goat était né.

De vaudou, Korpilombolo ne conserve aujourd’hui plus rien… si ce n’est la tradition d’une musique rythmée et bigarrée, perpétuée de génération en génération. Goat, formation mystérieuse réunissant des musiciens locaux et des membres issus d’autres horizons suédois, cultive ce folklore et honore dignement la légende avec un premier album inspiré : “World Music”.

Un nom qui sonne comme une ode à la diversité, première qualité d’un disque qui en recèle bien d’autres. Goathead rassemble mille et unes influences : rythme afrobeat et chant halluciné côtoient distorsions électriques. C’est totalement allumé et bourré de culot. Et toujours sur cette base répétitive, enivrante, qui habite les morceaux jusqu’à la fièvre, point de non-retour, où l’état de transe est déclaré et où l’on se met à invoquer les esprits sur un solo de saxophone chancelant (Let It Bleed, bel hommage aux Rolling Stones).

Pile là où Black Sabbath innovait du bout du médiator (Planet Caravan), Goat fonce et joue toutes ses cartes avec un résultat possédé et démentiel. Comme sur Run to Your Mama, qui rassemble inspirations psychédéliques, orientales et heavy-metal. L’expérimental Diarabi – presque cousin du Parthenogenesis de Canned Heat – clôt cette épopée en une courte effusion de larsens et de drones, autre facette du son libéré et décomplexé de Goat.

Fusion quasi-prophétique, procession de vibrations acides et hypnotique ; cette bande de hippies suédois est hors-norme, pitié qu’elle le reste. “World Music” vaut le détour alors si l’on vous fait écouter Goat, tendez l’autre oreille !

Chroniqueur

Tracklist

  1. Diarabi
  2. Goatman
  3. Goathead
  4. Disco Fever
  5. Golden Dawn
  6. Let It bleed
  7. Run To Your Mama
  8. Goatlord
  9. Det som aldrig förändras / Diarabi

La disco de Goat

Commune7
70%

Commune

World Music9
90%

World Music