Black Cherry


Un album de sorti en chez .

Oublions un instant « Felt moutain », un premier album salué unanimement par la critique (et acheté en masse par le public), aussi froid que beau avec son habillage Portishead -moriconnien et la voix angélique d?Alison. Avec « Black Cherry », Goldfrapp quitte les hautes sphères de la pop élégiaque pour retourner à des choses […]

Oublions un instant « Felt moutain », un premier album salué unanimement par la critique (et acheté en masse par le public), aussi froid que beau avec son habillage Portishead -moriconnien et la voix angélique d?Alison. Avec « Black Cherry », Goldfrapp quitte les hautes sphères de la pop élégiaque pour retourner à des choses bien terre a terre. Ici point de salut, Alison parle de sexe et la musique se fait beaucoup plus charnelle, chaude et abrasive. Humaine trop humaine pour certains critiques, qui ont mis le duo plus bas que terre pour cette deuxième livraison?
Certes, il reste encore quelques scories de ce paradis perdu « Black cherry » (le morceau pas l’album !) mais ne nous n?y trompons pas, ce nouvel opus lorgne largement vers la déviance sonore et la luxure parfaitement assumée?Adn To X pour ne citer qu?eux et l?electro clash paillette en général. On pourra toujours reprocher à Goldfrapp de se compremettre dans une vague revival, plaisante mais qui n?a pas inventé l?eau chaude?M?enfin il faut un certain dose de courage ou de inconscience, pour passer du papier glacé sophistiquée de « Felt Mountain » à la déglingue electro de « Black Cherry »?
Dans une logique toute musicale, un deuxième album est souvent le vilain petit canard de la discographie d?un groupe?Souvent détesté avec la même passion que cette adoration quasi mystique pour le premier jet, « Black Cherry » semble-t-il ne trouvera pas facilement son public tant cet album, efficace dans l?ensemble, paraît être une denrée périssable comme toute chose bien jouissive. Message personnel destiné à Alison, je suis libre les dix prochaines années, c?est quand tu veux !

Chroniqueur
  • Publication 334 vues16 janvier 2004
  • Tags GoldfrappMute
  • Partagez cet article
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Crystalline Green
  2. Train
  3. Black Cherry
  4. Tiptoe
  5. Deep Honey
  6. Hairy Trees
  7. Twist
  8. Strict Machine
  9. Forever
  10. Slippage

La disco de Goldfrapp

Tales Of Us
0%

Tales Of Us

Head First
0%

Head First

Seventh Tree7
70%

Seventh Tree

Felt Mountain9
90%