Goldfrapp - Felt Mountain

Felt Mountain


Un album de sorti en chez .

9

Et si cet album était le vrai bug de l’An 2000 ? Un OVNI, sorti de nulle part, défiant son époque, inexplicable et universel, le genre de disque que les Paco Rabanne de la pop n’avaient pas su prévoir. La belle Allison Goldfrapp n’était pourtant pas totalement inconnue, puisqu’on avait pu croiser son chant de […]

Et si cet album était le vrai bug de l’An 2000 ? Un OVNI, sorti de nulle part, défiant son époque, inexplicable et universel, le genre de disque que les Paco Rabanne de la pop n’avaient pas su prévoir. La belle Allison Goldfrapp n’était pourtant pas totalement inconnue, puisqu’on avait pu croiser son chant de mouette chez Tricky, Add (N) To X ou encore Orbital. Mais rien ne nous avait réellement préparés au choc de ce “Felt Mountain”.

Rares sont les albums que l’on peut instantanément ranger dans la catégorie des classiques : c’est pourtant l’impression que l’on a eue dès les premières écoutes de ces neuf titres, et on peut dire que cette certitude n’a fait que s’amplifier avec les années.

Surréalistes d’élégance, les mélodies hiératiques de Lovely Head ou Utopia, déjà rehaussées d’arrangements foisonnants, sont magnifiées par les vocalises insensées, presque abstraites à force d’effets, d’Allison Goldfrapp. Sur le fil du rasoir, à proprement parler : dans sa démesure, Goldfrapp tutoie la surcharge, le kitsch, l’excès de pathos, mais parvient à garder le ton juste. Reconnaissons que la belle est bien aidée par son comparse Will Gregory, qui aligne là un chapelet de purs joyaux de finesse, de délicatesse, d’élégance.

On pourrait presque se sentir de trop dans cet univers aussi fragile, complexe et éphémère qu’un flocon de neige, et pourtant cet étonnant duo parvient à nous happer totalement dans ce sublime cocon musical, au point de nous émerveiller sur deux chansons sans paroles (Felt Mountain et Oompa Radar, où la voix, ne s’exprimant pourtant plus que par onomatopées, parvient à nous parler avec la même force). Ailleurs, Paper Bag, Deer Stop ou le bouleversant Horse Tears, qui clôt cette collection de très haute couture, montrent l’étendue du talent d’une vocaliste tout aussi renversante sur un registre plus sobre.

Unique, “Felt Mountain” le restera à plus d’un titre : Goldfrapp et Gregory eux-mêmes ont choisi de ne pas explorer plus avant la veine découverte ici, préférant éviter la redite et jouer la carte du renouvellement (avec un succès mitigé). En tout cas, cette montagne fait clairement partie des sommets où l’on aime à se ressourcer.

Chroniqueur
  • Publication 480 vues21 avril 2008
  • Tags GoldfrappMute
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. Lovely Head
  2. Paper Bag
  3. Human
  4. Pilots
  5. Deer Stop
  6. Felt Mountain
  7. Oompah Radar
  8. Utopia
  9. Horse Tears

La disco de Goldfrapp

Tales Of Us
0%
Head First
0%
Seventh Tree7
70%
Felt Mountain9
90%