2029


Un album de sorti en chez .

9

Folie, dégoût, grandiloquence et anarchie.

Cela fait quelques albums que Gontard! se signale à nous, avec des interprétations qui, il y a encore peu nous ramenaient vaguement à un spoken word dissonant à la Diabologum. A contrario, on sentait également que l’artiste déviait, notamment avec une approche instrumentale bien plus fouillis. « Tout Naît Et Tout S’Achève Dans Un Disque » faisait déjà montre d’une approche tout sauf catégorique de la production musicale. « 2029 » achève la « mue ».

Album concept alimenté par un discours politisé, mais pas que, l’opus laisse libre court au flow particulier de l’artiste. Particulier en cela que, bien que parlée, l’interprétation nous amène un rendu très musical, presque léché en dépit des thèmes lourds ou de syllabes volontairement rudes.

Poésie très humaine et humble, nous ramenant par moments à la simplicité lapidaire d’un Dominique A, les textes, derrière leur apparence punk, dégoûtée, recèlent une forme d’espoir, voire presque d’émerveillement derrière l’horizon sombre de notre époque. Prolétaires est un magnifique exemple de cette capacité à s’attarder sur la beauté à la portée de tous, malgré l’oppression de l’environnement.

Alors bien sûr, le sujet est la ville de Gontard-Sur-Misère, le but n’est pas non plus de dépeindre un monde de princesses et de licornes. C’est sans concession sur la condition ouvrière, la révolte passant par le cynisme et l’humour noir mais le sujet est bien là, et ne quittera jamais l’album.

Musicalement moins « rock » que son prédécesseur, « 2029 » se veut plus, riche, plus produit. Sonorités synthétiques, rythmes funky ou ambiances diffuses, l’album ratisse large, guidé avant tout par les thématiques des textes. Voilà ainsi un album où la consistance tient avant tout au discours et cette variété instrumentale ne casse en aucun cas la densité de celui-ci, bien au contraire.

Nous avons connu Gontard! par le single travail déjà marqué par la thématique qui habite ce nouvel opus. Mais que ce soit dans l’écriture ou dans la maîtrise de la composition, l’artiste franchit clairement un palier avec « 2029 » tant dans l’originalité que dans la musicalité. A ne surtout pas rater.

Webmaster
  • Publication 1 318 vues26 avril 2019
  • Tags Gontard!Ici d'ailleurs...
  • Titres recommandés Prolétaires Il n’y a pas de Michel-Ange à Gontard-sur-Misère
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. Dans ma ville
  2. Aigle Royal
  3. Prolétaires
  4. Chanteur de variétés
  5. Kevin Malez
  6. Hôpital Tue
  7. La fille de la mairie
  8. 2029
  9. Okay
  10. Il n’y a pas de Michel-Ange à Gontard-sur-Misère

La disco de Gontard!

20299
90%

2029

Repeupler7
70%

Repeupler