The Sky’s run into the sea


Un album de sorti en chez .

Olympia, Washington, Etats-Unis. Le temps semble comme suspendu. Le paysage est désertique. Quelque soit l?endroit où vous regardez, vous ne tombez que sur une seule et même chose : l?horizon. C?est une étrange atmosphère qui se dégage de ce premier album de Growing. Guitares, basse et électronique permettent à ses américains de construire et développer […]

Olympia, Washington, Etats-Unis. Le temps semble comme suspendu. Le paysage est désertique. Quelque soit l?endroit où vous regardez, vous ne tombez que sur une seule et même chose : l?horizon. C?est une étrange atmosphère qui se dégage de ce premier album de Growing.

Guitares, basse et électronique permettent à ses américains de construire et développer un environnement lunaire. La musique s?élabore lentement (parfois sur plus d?un quart d?heure) entre bruits (blancs ?), acouphènes et silences. Les sons, les rythmes et les mélodies sont triturés au point d?atteindre un effet métallique et bourdonnant. Peuvent-alors ressortir ses petits trucs en plus qui font que l?on aime ce disque même si l?on ne sait pas toujours expliquer pourquoi. Ces étranges variations nous font voyager au milieu d?espaces où l?imaginaire peut jouer pleinement son rôle.

Sans être très difficile d?accès, ce premier album demandera juste un petit effort de la part de l?auditeur pour pénétrer dans un univers très personnel, difficile à cataloguer? Est-ce d?ailleurs bien nécessaire ? Mais c?est sans doute pour cette raison que l?on a du mal à s?en extraire.

Chroniqueur
  • Publication 131 vues21 janvier 2004
  • Tags GrowingKranky
  • Partagez cet article