I Had A Dream That You Were Mine


Un album de sorti en chez .

6

Grand shaker délicieusement désuet, belle comète qui sera passée furtivement cette année...

La voix des Walkmen et le multi-instrumentiste des Vampire Weekend se cachent derrière les éléments de cette somme. Bien que la recherche d’un style bien précis n’ait visiblement pas présidé à la conception, les deux compères semblent s’être clairement trouvés tant l’osmose transpire de cet album.

Alors peu de surprises attendent les adeptes des Walkmen tant la « pop-folk », vintage par moments, du projet, ramène à l’illustre groupe. Mais on perçoit tout de même un don certain de composition. Notamment le très bon Sick As A Dog qui s’articule sur des associations de sonorités anachroniques sur un faux rythme permanent sans jamais perdre l’auditeur. Sur ce type morceaux, la fluidité de la voix de Hamilton prend toute sa valeur.

Ensuite on a droit aux pianos et chœurs (tout en onomatopées) particulièrement 50’s, qui ne tombent jamais dans la redite ou la nostalgie. Nous resterons également frappés, et pour cause, par la guitare sèche Cohenienne à souhait de In A Black Out, titre pour lequel encore une fois  la voix de Hamilton fait particulièrement son office.

Et encore une fois le banjo de Peacefully Morning aura beau apporter sa dose de nouveauté, on retrouve ce qu’on entend depuis le début de l’album, la voix est toujours la même, sans grande prise de risque. Voilà ce qui nous retient, malgré les honorables tentatives de compositions/arrangements, la voix, dans ses excès récurrents, nous use. Pour résumer, un titre comme When The Truht Is…, à la lumière de ce qui l’a précédé, nous ferait presque penser à du Timber Timbre interprété par Rod Stewart.

Malgré cela, on ne trouvera pas de mauvais morceaux dans l’album, et certains tels que You Ain’t That Young Kid nous offriront un réel répit, Hamilton calmant les éclats de voix. »I Had A Dream That You Were Mine » est effectivement passé furtivement dans notre discographie cette année, mais il regorge de titres sur lesquels on repassera avec plaisir.

Webmaster

Tracklist

  1. A 1000 Times
  2. Sick as a Dog
  3. Rough Going (I Won't Let Up)
  4. In a Black Out
  5. Peaceful Morning
  6. When The Truth Is...
  7. You Ain't That Young Kid
  8. The Bride's Dad
  9. The Morning Stars
  10. 1959

La disco de Hamilton Leithauser Rostam