One Life Stand


Un album de sorti en chez .

7

Hot Chip a été au cours de ces dernières années un prodigieux pourvoyeur de singles, capable de transposer la mélancolie sur le dance-floor au son d’hymnes électro-pop comme Boy From School ou Ready for the Floor. Cependant, si l’on commençait à se dire que dans quelques années leur hypothétique best-of comporterait plus de perles que […]

Hot Chip a été au cours de ces dernières années un prodigieux pourvoyeur de singles, capable de transposer la mélancolie sur le dance-floor au son d’hymnes électro-pop comme Boy From School ou Ready for the Floor. Cependant, si l’on commençait à se dire que dans quelques années leur hypothétique best-of comporterait plus de perles que le collier de la Castafiore, on se demandait s’ils seraient un jour capable de sortir un album qui se tiendrait de bout en bout. C’est chose faite, derrière l’horrible pochette de ce « One Life Stand ».

L’album a ses détracteurs et il faut bien reconnaître qu’Hot Chip s’est tiré quelques balles dans le pied en baignant l’album d’un son rétro, presque kitsch, entre la dance des années 90 et la synth-pop des années 80 ; choix quelque peu déstabilisant qui laisse relativement perplexe à la première écoute, que quelques intros douteuses n’aident pas non plus à totalement apprécier. Pourtant, dès la magistrale entrée en matière Thieves in the Night, Hot Chip semble enfin pleinement assumer sa transformation d’entité bicéphale en vrai groupe où chacun a le droit de parole, offrant une cohésion tout au long de l’album, rendu plus homogène par la réduction des effets et un songwriting mis pleinement en avant. Difficile ainsi de douter que l’épique I Feel Better ou que le single One Life Stand, dans la droite lignée de « Made in the Dark », seraient tout aussi brillants dépouillés de leurs artifices dance et joués à la guitare sèche ou au piano.

On n’a jamais non plus senti le groupe aussi sincère, se dévoilant totalement dans la musique comme dans les paroles, quitte à flirter avec la niaiserie sur Brothers ou à oser un gospel romantique sur Slush, l’une des ballades les plus réussies de la carrière du groupe. Pas d’inquiétude, le groupe sait toujours enflammer les pistes de danse à qui il consacre les meilleurs moments de l’album, comme sur le hanté Take It In ou l’extatique We Have Love, entêtantes machines à faire bouger les jambes et vibrer les cœurs.

On aurait vite fait de rejeter « One Life Stand » en regrettant le bon vieux temps où l’on dansait sur Over and Over, ce serait omettre la brillante évolution d’un groupe qui confirme ici la prise de pouvoir du geek mélancolique sur la piste de danse et le cœur des filles, et s’affirme comme le coup d’une vie plutôt que le coup d’une nuit.

Chroniqueur
  • Publication 278 vues19 février 2010
  • Tags Hot ChipEMI
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. Thieves In The Night
  2. Hand Me Down Your Love
  3. I Feel Better
  4. One Life Stand
  5. Brothers
  6. Slush
  7. Alley Cats
  8. We Have Love
  9. Keep Quiet
  10. Take It In

La disco de Hot Chip

Why Make Sense ?8
80%
In Our Heads7
70%

In Our Heads

One Life Stand7
70%
Made In The Dark7
70%
0%

The Warning