Blood On The Keys


Un album de sorti en chez .

7

Le révérend prêche toujours avec passion et véhémence ...

Nous vous avions déjà dressé un portrait rapide du Révérend James Leg à l’occasion de la parution de « Below The Belt« . L’objectif n’a pas plus changé que le background du zébulon rock’n’soul. Fleurant bon le soufre et la sueur, les mesures du rock endiablé de James Leg sont encore une fois à la hauteur du charisme magnétique de l’artiste.

« Blood On The Keys » marque tout de même une inflexion vers un rock plus fouillis qui va mettre encore un peu plus en exergue l’interprétation presque théâtrale du chanteur. Human Lawn Dart tangue sur un rythme Led Zeppien, le clavier en lieu et place de la six cordes. Voilà donc les bases établies, notamment un batteur franchement bluffant (Mathieu Gazeau). Le rythme s’accélère et le son se veut moins lourd avec le soul punk Hugging the line que n’aurait pas renié Lisa Kekula. Mais c’est avec des titres comme Mighty Man que l’on perçoit l’évolution par rapport à l’opus différent. Très dancefloor mais très rock, ultra efficace mais pas avare en solos brûlants, le titre se veut bien plus ambitieux et le résultat s’en ressent instantanément, on accroche par quelque chose de légèrement « différent ».

james_leg-binic_fest_2016

James Leg au Festival Binic Folks Blues 2016

Impression confirmée par les violons accompagnant le magnifique St Michel Shuffle, qui lorgne vers Tom Waits dans son approche totale et baroque. Mais alors, que dire de Ain’t You Hungry ? Ses percussions vaudou, son orgue en montées/descentes pysché permanentes. C’est par ces titres que le sieur excelle, de sa voix éraillée à l’extrême, dans un sorte de trip rock transcendantal. Enfin, l’album trouvera son liant dans des titres intermédiaires tels que le dansant Tao Te Leg ou la ballade soul I’ll Take It, moins notables peut-être mais pas moins jouissifs et surtout essentiels à la cohérence générale.

Il faut certainement un goût prononcé pour la musique roots (soul, blues, rhythm’n’blues) pour prendre du plaisir à l’écoute d’un disque de James Leg. « Blood On The Keys », sans pour autant déroger à cette règle, élargit sensiblement le spectre au prix de quelques nuances d’accompagnement et de production très bien senties.

Webmaster

Tracklist

  1. Human Lawn Dart
  2. Hugging The Line
  3. Mighty Man
  4. St Michel Shuffle
  5. I'll Take It
  6. Ain't You Hungry
  7. Dogjaw (Do Some Things You Say)
  8. Tao Te Leg
  9. Blood On The Keys
  10. Should've Been Home With You

La disco de James Leg

Blood On The Keys7
70%

Blood On The Keys

Below The Belt7
70%