Jefre Cantu-Ledesma - A Year With 13 Moons

A Year With 13 Moons


Un album de sorti en chez .

9

Grésillements parasitaires sur une nappe sonore aérienne et limpide. Ou comment décrire les premières minutes de "A Year With 13 Moons", nouvel album de Jefre Cantu-Ledesma. Après des années d’activisme sur la scène drone - qui lui vaut le qualificatif mérité...

Grésillements parasitaires sur une nappe sonore aérienne et limpide. Ou comment décrire les premières minutes de “A Year With 13 Moons”, nouvel album de Jefre Cantu-Ledesma. Après des années d’activisme sur la scène drone – qui lui vaut le qualificatif mérité de “vétéran” -, le musicien s’attache aujourd’hui à créer quelque chose de différent, de certainement plus personnel, et la seule histoire de cet album mérite qu’on s’y arrête.

En effet, les trente-cinq minutes de “A Year With 13 Moons” sont le résultat d’un processus créatif inversé, qui germe dans son esprit alors qu’il se trouve en résidence à San Francisco, au Headlands Center For The Art. Décidant de rompre avec son mode opératoire habituel, Jefre Cantu-Ledesma se ménage des sessions où il laisse ses seuls instruments se manifester, se contentant d’observer l’étendue des possibilités, des mille et une variations possibles, et d’enregistrer tout ce beau monde sur une même bande de magnétophone.

Une démarche non moins expérimentale que pour ses précédents travaux, qui inclut ici field recordings, guitare électrique, synthétiseur modulaire et boîte à rythmes, mais qui semble faire écho à une autre démarche, plus introspective cette fois-ci. Un peu comme si le disque se faisait l’ombre portée de la mémoire de Jefre Cantu-Ledesma, construit sur l’illustration sonore de la mémoire du musicien : Mirror Of Past & Future, Interiors et Remembering. Les pistes de ses réminiscences se déroulent lentement, édifiant d’un même mouvement la trame narrative d’une autobiographie abstraite.

Si le nom du disque évoque immanquablement le film de 1978 de Rainer Werner Fassbinder, l’influence de l’Allemagne, et de Berlin en particulier, est très présente. Tant dans le titre des pistes (The Spree, Görlitzer Park, A Portrait Of You At Nico’s Grave, Grunewald, Berlin (for Bill K.) et Along The Isar) que dans l’approche avant-gardiste qu’évoque l’architecture brute de ses compositions. Jefre Cantu-Ledesma se fait ici bâtisseur d’un très bel album, orchestrant brillamment toutes ses prises où les sons et les intensités varient, à l’image de l’humeur et des lignes brisées qui la caractérise.

Chroniqueur

Tracklist

  1. The Last Time I Saw Your Face
  2. Love After Love
  3. Disappear
  4. Mirror Of Past & Future
  5. Interiors
  6. Pale Flower
  7. The Twins / Shadows
  8. Agate Beach
  9. The Spree
  10. Early Autumn
  11. A Portrait Of You At Nico's Grave, Grunewald, Berlin (For Bill K.)
  12. Remembering
  13. Görlitzer Park
  14. Along The Isar
  15. At The End Of Spring
  16. Remains

La disco de Jefre Cantu-Ledesma