Intimacy Ruins


Un album de sorti en chez .

Saint-Menoux, 940 habitants, se trouve dans l’Allier, située en plein centre de la France, à 240 mètres de hauteur. C’est ici que Fabien Larvaron a réalisé son album "Intimacy Ruins" : ses chansons folk, chargées d’ambiances claires-obscures, sont autant de petits joyaux aux compositions automnales, mélancoliques et désolées. Les morceaux de Jocari semblent avoir été […]

Saint-Menoux, 940 habitants, se trouve dans l’Allier, située en plein centre de la France, à 240 mètres de hauteur. C’est ici que Fabien Larvaron a réalisé son album "Intimacy Ruins" : ses chansons folk, chargées d’ambiances claires-obscures, sont autant de petits joyaux aux compositions automnales, mélancoliques et désolées.

Les morceaux de Jocari semblent avoir été créés comme pour appliquer une sorte de thérapie contre les déboires affectifs du songwriter, et quand les premières notes à la guitare acoustique de Lazy débutent, de nombreuses références en provenance du folk dépressif de l’americana nous viennent en tête : Palace Brothers bien sûr, mais également Mark Kozelek. Et c’est une douce mélancolie accompagnée d’un fond de tristesse pas complètement évacuée qui nous emportent alors. L’émotion ne diminue guère sur les huit titres poignants d’"Intimacy Ruins", qui fort heureusement restent  pudiques, sans pour autant tomber dans un exercice d’autodépréciation des plus pénible.

Toutefois, Jocari ne s’interdit pas un peu d’humour avec ce Dean vs Carradine – ou comment préférer l’acteur de Kung-Fu, pour la liberté qu’il incarne, à celui d’"A l’Est D’Eden". Love is an Animal of the Farm, au titre magnifique, nous file la chair de poule lors de son introduction, avant de décrire la vie de campagne d’un couple de paysans, le tout porté par un duellin’ banjo pas des plus désagréables. Fabien Larvaron a composé tout seul des parties instrumentales, pas si minimalistes ni dépouillées si l’on y regarde de plus près : guitare acoustique, banjo, flûte, percussions, et même une furtive guitare électrique…

"Intimacy Ruins" est le genre de disque dont les dignes représentant se trouve généralement de l’autre côté de l’atlantique. Il faudra donc maintenant redéfinir cette carte en y ajoutant le centre de la France. En attendant avec impatience la suite de cet album, "In The Healing Hands of Time", que l’on espère toujours aussi poignante.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Lazy
  2. On Your Back
  3. Home Comfort N9
  4. A Curio
  5. Dean Versus Caradine
  6. In The Dream
  7. Love Is An Animal Of The Farm
  8. The Wedding Song