The Bestial Floor


Un album de sorti en chez .

7

Grateful Dead, en bad trip lsd un soir d'halloween, a trouvé la position 11 de tous ses potards. Premier album pour le nouveau projet du one-man-band Honkeyfinger qui s’essaie au duo.

En guise d’introduction, une plongée exclusivement instrumentale, dans une ambiance lourde et agrémentée d’une foultitude de sons suggérant l’inquiétude et le malaise… Tout un programme !

Dans la foulée, on entre dans le vif du sujet, avec un enchaînement de titres très heavy à la limite du doom soutenant une composition minimaliste, rappelant le passif one man band du leader. La voix d’outre tombe de Jonny, qui paraît scander les versets d’un livre ancien de magie noire, fait écho au travail énorme sur les arrangements. Ceux-ci, au contraire d’un processus classique, n’ont qu’une optique : renforcer l’anarchie ambiante et raser les ruines de vos dernières bases de mélomanes.

Il est d’autant plus difficile de définir le style de la galette. Psychédélisme maléfique peut-être : tantôt envoûtant, Home Sweet Home, Creeping Jesus, tantôt survitaminé comme dans l’exceptionnel Fever Rising, où le monsieur semble vous faire prendre la pilule rouge et vous secouer par le col pendant 4 minutes et 51 secondes, histoire d’être sûr de l’effet.

Ce n’est donc ni tout à fait du blues, ni du punk, ni du jazz, ni du noise mais un peu de tout à la fois, une sorte de chaos musical avec une idée forte de la finalité, un fil rouge (sang) sur lequel s’accrocher, même s’il brûle les doigts.

Alors l’utilisation à outrance d’effets et de sons « parasites »  rebuteront certainement les adeptes de folk épurée, mais si la curiosité vous anime, difficile de passer à côté.

S’il ne devait rester qu’un titre : Fever Rising.

Webmaster

Tracklist

  1. Black Desert
  2. 21st Century Man
  3. Wiseblood
  4. Home Sweet Home
  5. Creeping Jesus
  6. Fever Rising
  7. The Mountain
  8. Stormbringer
  9. March of the Organ Grinder
  10. Brand New Skin
  11. In the Realms of Noble Savagery
  12. Waltzing Messiah
  13. When the Saints Come Marching In

La disco de Jonny Halifax and The Howling Truth