Allez


Un album de sorti en chez .

Après deux EPs prometteurs, Kaolin, originaire de Montluçon, était attendu au tournant, à l?occasion de la sortie de son premier album, et ce sur une major. Rassurez-vous, on est loin d?être déçu par le résultat. La musique du groupe s?éloigne peu à peu du post-rock des débuts pour s?orienter vers un style plus mélodique mais […]

Après deux EPs prometteurs, Kaolin, originaire de Montluçon, était attendu au tournant, à l?occasion de la sortie de son premier album, et ce sur une major. Rassurez-vous, on est loin d?être déçu par le résultat.
La musique du groupe s?éloigne peu à peu du post-rock des débuts pour s?orienter vers un style plus mélodique mais toujours aussi mélancolique et riche en contrastes. Kaolin reste friand des brusques changements de décor, alternant délicatesse des arpèges et décharge sonique dans un grand fracas de guitares greenwoodiennes. Certes, tout cela n?a rien de très original, de nombreuses formations envahissent ce terrain depuis la fin des années 90. Mais Kaolin évite les écueils souvent rencontrés par ces groupes, comme la surenchère dans les variations de climats ou un certain lyrisme larmoyant.
« Allez » est en effet un disque surprenant de maturité. Si les chansons font la part belle aux parties instrumentales, le chant aigu et fragile ainsi que des arrangements de cordes enrichissent avec subtilité les compositions en émotions. L?album atteint ainsi des sommets proches de Mogwai (sur l?instrumental « Quand Laetitia C? ! ») ou rivalise avec Radiohead dans le registre mélodique (« Le haut est essentiel »). A mi-chemin entre les deux, « Histoire de dire » et « Que tout se fasse » démontrent une étonnante capacité à alterner les climats avec finesse. Enfin une jolie ballade acoustique et électronisante conclut l’album sur un ton plus paisible.
Notons que certains des titres cités figuraient déjà sur les EPs « Purs moments » et « Bienvenue dans les criques », mais sont présentés ici dans des versions supérieures. La production des Valentins, déjà remarqués pour leur travail auprès d?Alain Bashung, n?y est sans doute pas étrangère.
Groupe talentueux dont la musique est déjà en évolution, Kaolin confirme donc avec « Allez » tous les espoirs placés en lui. Au-delà il risque bien de s?imposer comme l?une des toutes meilleures formations françaises de rock mélancolique.

Chroniqueur
  • Publication 408 vues1 octobre 2003
  • Tags KaolinRosebud
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. Histoire De Dire
  2. Pour Le Peu
  3. Laisse
  4. Que Tout Se Fasse
  5. Devant Ce Site
  6. Quand Laetitia C
  7. Le Haut Est Essentiel
  8. Oublier Encore
  9. Sous Ce Pli
  10. Quelques Mots
  11. Calme
  12. Les Nageuses / Allez

La disco de Kaolin