After the Show


Un album de sorti en chez .

Kimmo s’est revelé à la scène indé française il y a deux ans déjà, avec un premier maxi 6 titres des plus sympathiques, sur lequel on retrouvait aussi bien l’héritage des musiques post-hardcore que l’ombre de groupes plus indie tels que Blonde Redhead. Ces derniers faisaient figure d’influence principale à l’écoute de ce « Conversation […]

Kimmo s’est revelé à la scène indé française il y a deux ans déjà, avec un premier maxi 6 titres des plus sympathiques, sur lequel on retrouvait aussi bien l’héritage des musiques post-hardcore que l’ombre de groupes plus indie tels que Blonde Redhead. Ces derniers faisaient figure d’influence principale à l’écoute de ce « Conversation for conservation ».

Revoici donc Kimmo de retour, avec un nouveau 4 titres, bien que celui-ci ait été enregistré en 2003. Alors, quoi de neuf sous le soleil de Finlande ? Eh bien pas grand chose… le premier maxi de Kimmo fit naitre une certaine curiosité. Celui ci laisse un peu perplexe : on y retrouve le son du groupe, encore une fois sur un format court, mais les morceaux sont moins percutants, moins « catchy », que sur son predecesseur. La voix féminine, si elle est pleine de charme sur Sunday, meilleur morceau du disque, convainc relativement peu sur H.

Alors que dire ? Malgré un son plaisant, voilà bien un disque qui laisse l’auditeur sur sa faim… Prenons notre mal en patience et attendons la suite, en espérant qu’un véritable album nous en révèle un peu plus sur ce groupe.

Jul
Chroniqueur

La disco de Kïmmo