Pris Entre Deux Feux


Un album de sorti en chez .

La Gaillarde, forte et robuste de son état mais aussi originale, est un groupe de rock français, qui après avoir expérimenté ses compositions sur scène, a décidé de sortir une auto-production : “Pris entre deux feux”. De ce mini-album trois morceaux se détachent. “Le trottoir” aux consonances “noirdésiriennedudébut” (l’harmonica y est pour beaucoup) est un […]

La Gaillarde, forte et robuste de son état mais aussi originale, est un groupe de rock français, qui après avoir expérimenté ses compositions sur scène, a décidé de sortir une auto-production : “Pris entre deux feux”. De ce mini-album trois morceaux se détachent. “Le trottoir” aux consonances “noirdésiriennedudébut” (l’harmonica y est pour beaucoup) est un très bon titre où mélancolie et rock’n’roll font connivence. Puis il y a “Mille ans” qui débute par une intro pop rock à la guitare et qui nous emballe dans une rythmique Ska. Enfin “Intrus mental” ; comme peut l’examiner son nom est instruexpérimental, une sorte d’improvisation programmée. Je regrette que le dernier titre “Les affamés” est été enregistré en live car malheureusement la production est faible ce qui d’une ne le met pas en valeur et deux dénature avec le reste du E.P.
La Gaillarde se dit imprégné par un style proche de Noir Désir et Louise Attaque, en passant par Brel et les Têtes Raides, mais elle me fait penser aussi à Miossec et par certains côtés aux Roadrunners (notamment “Les affamés”).

Chroniqueur