OH (Ohio)


Un album de sorti en chez .

Il est des albums dont on sait dès les premières notes que l’on va se sentir bien avec eux. "OH (Ohio)" de Lambchop, est de cette trempe, de celle des disques touchants et mélancoliques dont l’écriture fait preuve d’une telle maturité, d’une telle élégance, qu’elle va nous accompagner pour un petit moment. Depuis quinze ans, […]

Il est des albums dont on sait dès les premières notes que l’on va se sentir bien avec eux. "OH (Ohio)" de Lambchop, est de cette trempe, de celle des disques touchants et mélancoliques dont l’écriture fait preuve d’une telle maturité, d’une telle élégance, qu’elle va nous accompagner pour un petit moment. Depuis quinze ans, Kurt Wagner a eu le temps de travailler un songwriting où se marient à merveille, folk, country, jazz et soul. "OH (Ohio)" est une pierre de plus à cet édifice, de l’artisanat dans tout ce qu’il y a de plus noble ; la bonne surprise de cette fin d’année, un grand disque assurément.

On y entend beaucoup de ballades aériennes, exécutées avec un sens de la pudeur faisant preuve d’une grande délicatesse. Kurt Wagner y chante d’une voix grave, cabossée, pleine de vécue et ses compositions font la part belle à une pop ourlée de mélodies diaphanes et éthérées. Les rythmes sont tous en mid-tempo, comme sur Ohio, ouverture nonchalante qui sonne comme un rayon de soleil plein d’espoir en plein milieu de l’hiver. Sur Slipped Dissolved and Loosed et I’m Thinking Of A Number (Between 1 and 2) on entend beaucoup de guitare, tantôt acoustique tout en picking vaporeux, tantôt électrique option ligne claire.

Mais par moments, Lambchop nous rappelle aussi qu’il est un groupe et nous joue une pop lumineuse qui se révèle assez bouillonnante sur National Talk Like A Pirate Day et Sharing A Gibson With Martin Luther King Jr.  Ici, le rythme s’accélère et les compositions prennent plus d’ampleur, quelques notes de piano viennent rattraper une guitare électrique particulièrement généreuse en mélodie. Mais surtout, cette écriture raffinée se révèle d’une indéniable classe et d’une telle générosité que l’on s’imagine bien finir l’hiver au chaud accompagné de cet album réussi.

Voilà donc un disque qui fait du bien à écouter, un retour en très grande forme duquel on n’attendait pas temps de lumière, au vu des compositions tristes du précédent album de Lambchop. A l’évidence, le qualificatif de chef d’œuvre n’est ici pas galvaudé.

Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Ohio
  2. Slipped Dissolved and Loosed
  3. I'm Thinking of a Number
  4. National Talk Like a Pirate Day
  5. A Hold of You
  6. Sharing a Gibson with Martin Luther King Jr.
  7. Of Raymond
  8. Please Rise
  9. Popeye
  10. Close Up and Personal
  11. I Believe in You