pochette laura marling

Semper Femina


Un album de sorti en chez .

8

Sixième album de l'Anglaise définitivement affranchie.

Il y a déjà quelques années, un soir de concert à la Cigale, après avoir fait la queue sous la pluie, on avait eu droit, en première partie, à la prestation d’une toute jeune femme accompagnée de sa seule guitare. A la fin du set, on pouvait gratuitement se fendre d’une remarque facile et méchante en affirmant que c’était presque aussi chiant que la pluie. La jeune femme en question s’appelait Laura Marling et venait alors de publier son premier album, condensé de folk académique peu emballant. Aujourd’hui, même si elle n’a que vingt-sept ans, Laura Marling publie avec “Semper Femina” son sixième album et on a depuis longtemps ravalé notre condescendence pour jeter un autre regard sur son parcours, qui est avant tout celui d’une jeune artiste qui, à l’exact opposé des comètes qui donnent tout dans un premier album pour disparaître aussi vite de la circulation, a clairement assumé son apprentissage, a peaufiné son songwriting, sa palette musicale et sa voix, pour devenir une figure importante dont on guette les nouvelles.

Le plus remarquable chez Laura Marling est certainement qu’elle n’a en rien renié ses débuts et qu’on retrouve sur “Semper Femina” des titres directs, intemporels, comme le folk en offre régulièrement. Et pourtant, tout est différent. Sur Wild Fire, elle chante d’une voix incroyablement sûre, sans affectation, en prenant son temps, et trousse, sur une rythmique langoureuse, un morceau au clacissisme parfait. Juste après, avec un naturel et une fluidité impeccables, elle enchaîne avec Don’t Pass Me By une chanson envoûtante sur laquelle ce sont cette fois des cordes qui viennent agrémenter la structure pour des arrangements soignés. Avant cela, Laura Marling aura ouvert ce nouvel album avec Soothing, premier single lancé depuis déjà quelques mois et morceau audacieux, tortueux comme une liane, porté par une simple ligne de basse et une voix encore une fois irréprochable.

“Semper Femina” traite du sexisme, de la féminité, les textes sont érudits, invitent à la réflexion, notamment Wild Once ou Always This Way. Mais peu importe qu’on maîtrise la langue anglaise ou pas. Si cela mérite d’être mentionné, c’est avant tout parce que l’album dans sa globalité, musicalement, textuellement, thématiquement, est emblématique de la mue opérée par Laura Marling depuis ses débuts et en dit long sur ce qu’elle est aujourd’hui. De gamine à peine sortie de l’adolescence qui nous faisait part de son désir de vivre de sa musique, elle est devenue une femme et une artiste à part entière, porteuse d’une véritable identité, suffisamment confiante en elle pour en faire le coeur de son nouvel album. Rien à redire, chapeau bas pour ce beau parcours.

Rédacteur en chef
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Soothing
  2. The Valley
  3. Wild Fire
  4. Don't Pass Me By
  5. Always This Way
  6. Wild Once
  7. Next Time
  8. Nouel
  9. Nothing, Not Nearly