low long division

Long Division


Un album de sorti en chez .

9

Second album pour Low qui prolonge avec grâce la voie tracée par "I Could Live In Hope" et trouve ici son lineup le plus stable agec Mimi Parker, Alan Sparhawk et Zak Sally.

« Lent You My Favorite Dictionary / Came back with ripped out pages » Au début on entend juste ces quelques mots chantés par Alan Sparhawk. Il y a aussi une rythmique lente jouée par Mimi Parker, elle chante aussi sur les chœurs. La guitare égrène des accords mineurs et Zak Sally porte le morceau avec la basse. Il n’y a pas beaucoup de paroles mais le groupe termine en répétant en boucle cette phrase : « You Can’t Trust Violence ». C’est ainsi que l’on est accueilli sur le second album de Low, « The Long Division ».

« Long Division » est le deuxième album de Low qui trouve ici son lineup le plus stable, avec Zak Sally qui accompagnera le couple Mimi Parker et Alan Sparhawk jusqu’à « The Great Destroyer ». Avec ce disque Low prolonge les ambiances de « I Could Live In Hope » tout en ralentissant encore plus ses compositions. Kramer produit de nouveau le disque et en simplifie la plupart des arrangements. La lenteur et les silences sont ici au profit d’une grande intensité qui se trouvera prolongée en concert. Beaucoup se souviendront, avec émotions de ces moments de grâce. Ca continuera ainsi jusqu’à « Trust », où l’on aura la surprise d’entendre de la fuzz sur Canada.

On se garde généralement « Long Division » pour le soir. Il y a bien de nombreux instants de bravoures comme les sept minutes de volupté de Stay, le coup de froid de Violence ou encore les harmonies radieuses et pops de Shame, mais il convient de prendre le temps d’apprécier ce disque en entier pour en saisir toute la beauté. Et si cette lenteur a pu surprendre au début, c’est surtout parce qu’on y trouvait là une collection de groupes, de Red House Painters à Pedro The Lion en passant par Idaho, qui savaient jouer de ses atmosphères mélancoliques pour nous faire revenir quelques souvenirs tristes.

Depuis Low a un peu changé. Zak Sally a quitté le groupe, il est maintenant auteur de comics et on regrette un peu qu’il ne soit pas aussi connu qu’Adrian Tomine. Il a aussi réalisé un album solo, « Fear Of The Song ». Alan Sparhawk a démarré The Retribution Gospel Choir qui lorgne parfois du côté des compositions les plus électriques de Neil Young. Les derniers disques de Low semblent être un peu plus lumineux, comme en témoignent « C’Mon » et « The Invisible Way ». Mais il y a toujours cette beauté qui fait qu’on les suivra jusqu’à la fin de nos jours. Et puis, on ne peut rester que fidèle à un groupe qui a su un peu redorer le blason des disques de Noël …

Chroniqueur
  • Publication 411 vues9 février 2014
  • Tags Low
  • Partagez cet article

Low

Tracklist

  1. Violence
  2. Below & Above
  3. Shame
  4. Throw Out The Line
  5. Swingin'
  6. See-Through
  7. Turn
  8. Caroline
  9. Alone
  10. Streetlight
  11. Stay
  12. Take

La disco de Low

Double Negative9
90%

Double Negative

Ones and Sixes7
70%

Ones and Sixes

The Invisible Way9
90%
90%

C’mon

The Great destroyer
0%
Trust
0%

Trust

Secret name
0%
Long Division9
90%

Long Division