Hifalutin


Un album de sorti en chez .

6

Second album des Danois hébergés par Bella Union.

Découverts en 2017 via la publication d' »Heba », leur premier album, sur le prestigieux label Bella Union qui n’a guère pour habitude de publier des groupes quelconques, les Danois de Lowly sont de retour cette année avec « Hifalutin ». Si leur premier album contenait à peu près tous les ingrédients qui font la réputation de la pop indé nordique depuis environ une quinzaine d’années, avec mélodies soignées, arrangements oscillant entre éléments organiques et électroniques, soin important apporté au chant, le problème de ces artistes a souvent été de durer, peut-être à cause du cadre parfois aseptisé imposé à leur musique qui les fait vite se heurter à leurs limites. Pour Lowly, la problématique de la suite à donner à « Heba » n’a pas semblé être un poids puisqu’il ne leur aura fallu que deux ans pour nous offrir ce nouvel album.

Concrètement, « Hifalutin » s’avance comme le successeur naturel d' »Heba », avec une évidence quasiment clinique. Ainsi, si « Heba » laissait filtrer un brin de naïveté dans l’écriture, de petits coups de mou dans la progression de l’album, ce n’est plus le cas ici. La production monte d’un cran, avec des nappes synthétiques qui se superposent et s’enchevêtrent avec une indéniable dextérité, les morceaux sont posés et appliquent une lumière douce et une ambiance parfois solennelle à l’ensemble, le chant alterne entre voix masculine et féminine avec la même justesse. Evidemment, l’ensemble à de l’allure, mais il est parfois difficile de ne pas avoir la sensation de traverser cet album un peu comme on visiterait un intérieur moderne, au design soigné mais auquel il manque un supplément d’âme.

C’est d’autant plus frustrant que les moments où Lowly oublie un peu ses ambitions formelles pour laisser filtrer l’émotion existent, et ce d’ailleurs dès l’introductif Go For A Walk et son refrain touchant ainsi que sur le minimaliste Baglaens qui développe une véritable puissance onirique. Il faut ensuite patienter jusqu’à l’incandescent Children pour retrouver cette même fibre. Certes, le reste du temps, Lowly affiche de belles dispositions, mais il reste encore aux Danois à allier fond et forme sur tout un album. A suivre.

Rédacteur en chef

Tracklist

  1. go for a walk
  2. stephen
  3. baglaens
  4. staples
  5. i
  6. in the hearts
  7. out beyond
  8. children
  9. ii
  10. delicate delegates
  11. selver
  12. 12:36
  13. iii
  14. wonder

La disco de Lowly

Hifalutin6
60%

Hifalutin

Heba7
70%

Heba