Peau neuve


Un album de sorti en chez .

Les Lunatic Age sont quatre, et font partie depuis peu du label AT(h)OME, qui abrite déjà Aqme. Autrefois adeptes d’un rock-metal proche de Tool, leur musique sur « Peau neuve » se pose, pour situer, entre les Queens of the Stone Age et Dionysos. Des références assez antagonistes, mais vous comprendrez en écoutant le disque. Une fois […]

Les Lunatic Age sont quatre, et font partie depuis peu du label AT(h)OME, qui abrite déjà Aqme. Autrefois adeptes d’un rock-metal proche de Tool, leur musique sur « Peau neuve » se pose, pour situer, entre les Queens of the Stone Age et Dionysos. Des références assez antagonistes, mais vous comprendrez en écoutant le disque.

Une fois le CD mis dans la chaîne, et la touche ‘PLAY’ pressée, on se rend vite compte que la musique de ces lunatiques est carrée, efficace et maîtrisée.
Leur disque fait s’enchaîner quatre titres résolument rock (dont l’irrésistible Le souffle, très orienté métal) pour souffler un peu le temps d’une ballade, La fille qui rêve pour moi, vraie échappée avec piano et violoncelle.

En fait, le seul léger point noir de « Peau neuve » serait à placer du côté de la voix, pas assez originale et trop souvent monocorde, bien que ces critiques volent en éclat à la seule écoute du sublime Warsaw, une reprise de Joy Division.
Ici la voix se déchire, se tord, sur un titre on ne peut plus torturé.

« Peau neuve » est donc un vrai virage pour Lunatic Age, une figure réussie pour un mélange entre des sonorités très rock et des mélodies (en français !) facilement mémorisables.

Chroniqueur

La disco de Lunatic Age