Madensuyu - Current (Cover)

Current


Un album de sorti en chez .

10

Avec son quatrième album, le duo belge met à mal les mémoires. "Current" émeut viscéralement autant qu'il vous fait douter du dernier jour a avoir entendu pareille tempête auditive...

On ne le répétera jamais assez, mais on aime le rappeler inlassablement : la Belgique sait nous offrir des artistes immensément talentueux, comme si l’aisance et la propension à l’inventivité, musicalement parlant, étaient solidement ancrées dans son patrimoine génétique. Le constat est sans appel et c’est pour ainsi dire tant mieux puisqu’il ne se passe une seule année sans découvrir, en provenance du plat pays, une petite maison de disques de qualité ou un groupe truffé d’excellentes intentions en passe d’éclore. Comble de l’histoire, lorsque l’un des labels indés les plus sémillants du pays, Unday Records, attire vers lui Madensuyu, duo gantois jusqu’ici cloîtré dans une trop grande confidentialité malgré trois albums au compteur, le sort de la résultante en était déjà jeté : un chef-d’oeuvre nommé “Current”, fait de torpeurs et de volupté.

Édifié sur des fluides mouvants, malaxant son math rock telle une pâte à modeler où toutes les figures sont permises, Stijn De Gezelle et Pieter-Jan Vervondel ajoutent de nouvelles cordes à leur arc avec ce quatrième album, en s’octroyant davantage de consistance dans la production et en installant le piano comme élément central de l’ensemble. L’inaugural It’s Upon se charge de planter le décor par ses allants soyeux et ses notes tempérées, introduisant sans heurts la tempétueuse déferlante qu’annonçaient les deux singles publiés en amont, One More Time et A Current. Deux pièces siamoises et inouïes de fond en comble, où les instruments s’entrechoquent dans une urgence désarmante et sur un registre effleurant le dramaturgique, couplant des saillies enragées (pour le premier cité) avec un piano désormais virevoltant et ses drums affolés, basses et claires confondus.

Ces impressions cataclysmiques infligeront leurs beautés dantesques à plusieurs endroits clés du recueil (The Flood The Flow The Roar; Breathe, Sail On; The Ravel), envoyées par leurs imposantes structures, vrombissantes et voilées de mysticisme, en contrebalancement le plus total avec des haltes dépouillées, refuges où les cordes frappées, envers et contre tout, viennent apaiser l’atmosphère en de sublimes rémissions (It Comes Along, 8 By Pieces). Quelques échappées s’additionnent en habits nuancés, notamment Rag qui sous son arrière-plan en torpeur tente d’annihiler, par des agréments synthétiques et une cadence mesurée, l’inquiétude latente sans être pour autant isolé du contenu. A l’opposé, Ill Timed fait lui état d’un terrain moins arpenté, revisitant sans redondance les codes de One More Time, poli dans un écrin urbanisant qui lui confère une attrayante saveur.

Un clair obscur aux émotions fortes et à l’intensité déconcertante, voire même au-delà, enclin à faire chavirer toute sensibilité s’y présentant, emportée par les flux. Peinte de concert par ses géniaux expressionnistes, “Current” se dévoile comme une toile imaginant l’apocalypse, ou quand l’être mis à l’épreuve des éléments en furie n’entrevoit qu’un unique remède, puisant sa source dans la recherche d’une quiétude intérieure pour affronter les terribles lois de la nature. Une oeuvre authentique, tourmentée mais sensationnelle, qui trouverait parfaitement sa place dans un musée quel qu’il soit, de Belgique comme d’ailleurs, du réel comme de l’imaginaire…

 

Community Manager
  • Publication 1 096 vues12 février 2018
  • Tags MadensuyuUnday Records
  • Titres recommandés One More Time A Current Rag The Flood The Flow The Roar Breathe, Sail On Ill Timed The Ravel
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. It's Upon
  2. One More Time
  3. A Current
  4. Rag
  5. It Comes Along
  6. The Flood The Flow The Roar
  7. Breathe, Sail On
  8. Ill Timed
  9. The Ravel
  10. 8 By Pieces

La disco de Madensuyu

100%

Current

Stabat Mater
0%
D Is Done
0%