The Pale Emperor


Un album de sorti en chez .

7

Tel le phoenix, l'Antéchrist renaît de ses cendres sous la forme d'un dandy d'une classe folle surnommé l'Empereur Pâle.

Marilyn Manson a clairement marqué la fin du siècle passé, par sa musique mais aussi, il faut l’avouer, par sa provocation. Ces dernières années, le révérend s’était montré très inégal, aussi bien sur disque que sur scène. Il y a bien eu le bon « Eat Me, Drink Me » mais qui fut trop sous-estimé. En 2012, « Born Villain » laissait entrevoir un maigre espoir, mais y croyait-on réellement ? Tout ça pour dire que ce 10ème album, à nouveau sorti sur le label Cooking Vinyl, n’était pas vraiment attendu.

Et pourtant, un single suffit à nous convaincre, le très bon Third Day Of A Seven Day Binge. Chanson mid-tempo, assez calme pour Marilyn mais légèrement étouffante malgré tout, soutenue par une voix envoutante et un jeu de guitare plus fin. Cette description peut d’ailleurs convenir à la majorité des titres de l’album. L’arrivée de Tyler Bates, compositeur et producteur de musique de films (« Watchmen », « 300 » ou encore « Les Gardiens De La Galaxie »), comme guitariste n’y est certainement pas étrangère. On retrouve ici un ensemble homogène, emprunt d’une certaine nostalgie et produit comme à l’accoutumée de manière parfaite.

Du Killing Strangers introductif, en passant par le plus acéré et industriel Deep Six, ou encore le presque dansant The Mephistopheles Of Los Angeles, on est conquis. Tout n’est pas parfait, comme Birds Of Hell Awaiting, mais on se dit que ce ‘Pâle Empereur’ est un personnage vraiment classe. C’est un concept plus mature et plus en adéquation avec l’intelligence et la curiosité culturelle de Brian Warner. Saluons d’ailleurs cette intelligence qui lui a permis de se remettre en question afin de nous offrir cet album. Un énorme retournement de situation donc et une franche réussite qui, on l’espère, laisse présager encore de belles années en compagnie de ce groupe. Reste à voir ce que cela donnera en live.

Laissez tomber vos a priori et plongez dans la surprise de ce début d’année.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Killing Strangers
  2. Deep Six
  3. Third Day Of A Seven Day Binge
  4. The Mephistopheles Of Los Angeles
  5. Warship My Wreck
  6. Slave Only Dreams To Be King
  7. The Devil Beneath My Feet
  8. Birds Of Hell Awaiting
  9. Cupid Carries A Gun
  10. Odds Of Even