Melody’s Echo Chamber


Un album de sorti en chez .

Melody's Echo Chamber, de son vrai nom Melody Prochet, aime Mélancholia, Selda Bagcan, l’expressionisme allemand et n’est pas très branché nouvelles technologies… Autant d'indices qui éclairent sur les penchants psyché de son premier album éponyme.

Entre space rock et electronica,  Melody’s Echo Chamber créé un univers cinématographique marqué par ses rythmiques monolithiques (Some time alone, alone),  ses voix en apesanteur et ses boucles entêtantes (I follow you). Ses thèmes kaléidoscopiques (You won’t be missing that part of me, Bisou magique) ne sont pas sans rappeler les envolées planantes de Virgin Suicides.

Enregistré en partie à Perth et le sud de la France, produit par Kevin Parker (de Tame Impala), ce premier album de l’ex- chanteuse de My Bee’s Garden mélange les synthés électro, les guitares reverbées et une panoplie de sons sinueux (le psychotique Is that what you said).

Une pop aérienne et mélancolique qui résonne à l’infini dans une chambre d’écho dont on a du mal à s’extraire.

 

Chroniqueur

Tracklist

  1. Boy Red
  2. Contraband
  3. Rideau Swing
  4. I'm Okay
  5. Barbie Doll
  6. Guidance
  7. PP 15 Interlude
  8. Louis V
  9. Problems
  10. Riot Ballad
  11. Still Cold / Pathway Private
  12. Just Tryna
  13. Yen
  14. Teenage Cutie

La disco de Melody's Echo Chamber