Friend And Foe


Un album de sorti en chez .

9

Qu’on le veuille ou non, la tendance est au mélange d’instruments décalés avec des instruments plus ordinaires. Pour certains groupes, c’est même devenu une marque de fabrique et un leitmotiv (Animal Collective, Sufjan Stevens). A quand le duo batterie – triangle ? Menomena, as des as du rock-jazzy alternatif et fantomatique, revient nous assommer avec […]

Qu’on le veuille ou non, la tendance est au mélange d’instruments décalés avec des instruments plus ordinaires. Pour certains groupes, c’est même devenu une marque de fabrique et un leitmotiv (Animal Collective, Sufjan Stevens). A quand le duo batterie – triangle ?

Menomena, as des as du rock-jazzy alternatif et fantomatique, revient nous assommer avec son saxo, son piano, son harmonium, ses batterie, basse et guitares. La preuve avec Muscle’n Flo, le grand titre furieux d’introduction sur le très bon « Friend And Foe », sucesseur de « I Am The Fun Blame Monster ! »

C’est avec The Pelican que Menomena nous cloue au mur : ces jeunes gens n’ont pas leurs pareils pour faire swinguer avec des grattes saturées et un piano titubant. La petite perle Wet And Rusting (ayant fait l’objet d’un EP) vient éclater au visage avec une mélodie incomparable et une rythmique dansante. Elle rejoint les indispensables du disque avec la larmoyante et romantique Rotten Hell et l’émouvante My My. Avec des chœurs surpuissants et un sens du bruit percutant surdéveloppé, Menomena arrive à faire entrer en chaque morceau lugubre et chaotique une vraie lueur d’espoir, grâce à un saxo révélateur d’influences gospel et soul (Air Acid). A d’autres occasions, le groupe fait vibrer certaines chansons uniquement avec la voix et le souffle sur  Weird et Running. Evil Bee et Boyscout’n sont l’occasion de découvrir le second chanteur de Menomena.

Après un premier album intéressant, Menomena se hisse cette année parmi les tout meilleurs albums. Très peu remarqué lors de sa sortie début 2007, « Friend And Foe » est une perle de musique patchwork et alternative à ranger à côté de vos maîtres en la matière. A noter que l’artwork vaut son pesant de cacahuètes, puisqu’il se tourne comme une roue dans tous les sens, et que le décryptage des dessins vous prendra quelques heures.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Muscle'n Flo
  2. The Pelican
  3. Wet And Rusting
  4. Air Aid
  5. Weird
  6. Rotten Hell
  7. Running
  8. My My
  9. Boyscout'n
  10. Evil Bee
  11. Ghostship
  12. West

La disco de Menomena