The Essential Mercury Rev Stillness Breathes (1991-2006)


Un album de sorti en chez .

C’est à la fin des années 1980 que Jonathan Donahue, Grasshopper, Jeff Mercel et Dave Fridmann se lancent dans l’aventure Mercury Rev dans les environs de Buffalo, NY. Conçu pour illustrer des musiques de films expérimentaux, le groupe est rapidement rejoint par divers musiciens et rentre en studio pour donner naissance en 1991 à "Yerself […]

C’est à la fin des années 1980 que Jonathan Donahue, Grasshopper, Jeff Mercel et Dave Fridmann se lancent dans l’aventure Mercury Rev dans les environs de Buffalo, NY. Conçu pour illustrer des musiques de films expérimentaux, le groupe est rapidement rejoint par divers musiciens et rentre en studio pour donner naissance en 1991 à "Yerself Is Steam", immédiatement salué par la presse et le public indé. Ce disque marque le point de départ discographique de 15 ans de carrière sur lesquels on revient aujourd’hui grâce à cette rétrospective.

Des morceaux art-pop des débuts (Chasing A Bee ou Frittering) à la perfection des indispensables Goddess On A Highway, The Dark Is Rising ou Holes, en passant par un Something For Joey à placer quelque part entre Sonic Youth, les Boo Radleys et My Bloody Valentine, on se balade ainsi des premiers titres classés de "Boces" au sublime "Deserter’s Songs", d’une pop cristalline baignée d’expérimentations éclectiques à de grandioses orchestrations chargées d’une émotion nouvelle. Une magie tout à fait savoureuse.

Pas toujours évident alors de passer d’un univers à l’autre sans trébucher un peu, car ce double album n’est pas un best-of mais bel et bien un parcours de l’ensemble de la carrière du groupe. Une première partie parfois sans la voix de Donahue mais avec celle de David Baker, parcourant les albums officiels ; une deuxième constituée de raretés, de reprises (de Dylan à Gainsbourg en passant par Neil Young, les Beatles ou une version dub du It’s a Man’s Man’s World de James Brown), des collaborations avec Robert Creeley, Alan Vega ou un remix des Chemical Brothers.

Pour son quinzième anniversaire, Mercury Rev nous fait un joli cadeau, un regard un brin nostalgique du chemin parcouru. Riche, varié, cet album sera sans doute l’élément idéal pour découvrir un groupe sur son ensemble. Quant aux fans, ils se reporteront sur le deuxième tronçon de "The Essential" ou se pencheront sur la bande originale "Hello Blackbird" qui sort au même moment dans les bacs. De quoi satisfaire tout le monde en somme…

Chroniqueur