Présence Humaine


Un album de sorti en chez .

Au début, on ne sait pas trop quoi penser d’un album de Michel Houellebecq. En 1999, lorsque ce disque est sorti, on sent venir quelque chose de vendeur.  Mais la présence de Bertrand Burgalat à la composition rassure les auditeurs avertis que nous sommes, et "Présence Humaine" se révèle un disque de pop ensoleillée où […]

Au début, on ne sait pas trop quoi penser d’un album de Michel Houellebecq. En 1999, lorsque ce disque est sorti, on sent venir quelque chose de vendeur.  Mais la présence de Bertrand Burgalat à la composition rassure les auditeurs avertis que nous sommes, et "Présence Humaine" se révèle un disque de pop ensoleillée où des textes dépressifs et lovecraftiens sont déclamés par l’auteur des "Particules élémentaires".

La voix de Michel Houellebecq ne cherche pas à chanter. Elle est ailleurs comme vaincue, et récite sur un ton monocorde de nombreux poèmes issus de "Rester Vivant", "Renaissance" ou encore "Le Sens du combat". Houellebecq avance seul au milieu d’une musique plutôt réjouissante, où l’on entend l’efficace guitare rythmique de Peter Von Poehl, ainsi que les synthétiseurs désuets de Bertrand Burgalat. Le contraste entre la voix et la musique est alors saisissant et nous plonge dans un état semi-amorphe, mais heureux.

Quelques titres rythmés sont saisissants avec leurs guitares bruyantes, appuyées par quelques pédales d’effets de types wha-wha (Paris Dourdan, Le Pic de Pollution). On trouve aussi des passages plus reposants pour nos corps vieux avec les ambiances down-tempo de Sejour-Club et Playa Blanca. Des titres qui mettent en avant une des passions de Houellebecq, le tourisme. Il y a même quelques morceaux de bravoure qui tiennent du chef d’oeuvre, comme le prophétique Présence Humaine, le slow langoureux de Plein Eté, l’électro minimaliste et dépressive de Célibataire, ou encore la ballade folk de Crépuscule.

Avec le temps, Michel Houellebecq est devenu moins tendance, a écrit deux livres et réalisé un film. Pourtant ce disque continue de traverser le temps, un peu à part dans le paysage de la chanson française. Un disque rare, qui ne trouvera jamais la possibilité d’une suite.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Présence humaine
  2. Séjour-Club
  3. Paris-Dourdan
  4. Playa Blanca
  5. Les pics de pollution
  6. On se réveillait tôt
  7. Plein été
  8. Célibataires
  9. Crépuscule
  10. Derniers temps
  11. Le film du dimanche (Bonus Track)
  12. Novembre (Bonus Track)

La disco de Michel Houellebecq