Arde


Un album de sorti en chez .

Un coucher de soleil flamboyant sur une plage indéfinie, une cour d‘école maternelle à l’heure de la récréation, la lueur pâle mais bien vivante dans les yeux de l’être que l’on a aimé… autant de paysages et de sensations évoqués par la musique de Migala qui, plutôt que de nous construire des châteaux en Espagne, […]

Un coucher de soleil flamboyant sur une plage indéfinie, une cour d‘école maternelle à l’heure de la récréation, la lueur pâle mais bien vivante dans les yeux de l’être que l’on a aimé… autant de paysages et de sensations évoqués par la musique de Migala qui, plutôt que de nous construire des châteaux en Espagne, nous invite à nous enfuir avec elle, elle nous prend par la main, heureuse de trouver quelqu’un avec qui tailler un bout de chemin… En concert, elle prend toute son ampleur, décolle, s’envole et enrôle… Bercée par la voix chaude et bucolique d’Abel Hernandez, notre âme laisse libre cours à ses pensées, tantôt calmes et sereines, tantôt noyées par le chagrin et le regret de n’avoir pas été à la hauteur.
Après le magnifique « Asi duele un verano », le collectif espagnol ne s’est pas endormi sur ses lauriers et nous livre un troisième album de grande classe : les amateurs d’émotion forte en prennent pour leur grade, les fourmis se taisent et tendent leurs antennes, les voitures se garent et les trains à grande vitesse aussi, un ange passe puis revient et s’arrête… Il est tard et la mélancolie reprend le pouvoir.

Chroniqueur
  • Publication 350 vues18 décembre 2000
  • Tags MigalaAcuarela
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. Primera Parada
  2. El Caballo del Malo
  3. Fortune's Show of Our Last
  4. Times of Disaster
  5. Primer Tren de la Mañana
  6. La Noche
  7. La Espera
  8. Suburbian Empty Movie Theatre
  9. Principios de Agosto
  10. The Guilt
  11. Cuatro Estaciones
  12. High of Defenses
  13. Last Fool Around
  14. Arde

La disco de Migala