Post Traumatic - Mike Shinoda

Post Traumatic


Un album de sorti en chez .

9

Mike Shinoda est revenu 6 mois après l'arrêt (temporaire ?) du groupe Linkin Park pour présenter son premier album studio solo. Décryptage.

Mike Shinoda a repris le chemin des studios. Un peu moins d’un an après la disparition de son ami proche, chanteur et leader du groupe Linkin Park, Chester Bennington, le co-fondateur du groupe a sorti son premier album studio en solo. Affronter le deuil, ses peurs et ses douleurs grâce à la musique est visiblement ce qui a permis à Mike Shinoda de relever la tête aussi vite. “Post Traumatic est un album honnête et sans filtre de 16 chansons qui retrace son expérience du deuil.

Dans la lignée de son projet Fort Minor, le premier extrait dévoilé en janvier dernier à travers l’EP du même titre nous avait renseignés sur la ligne artistique du projet : du hip-hop et du rap brutalement honnête, émouvant, bien écrit et bien produit. Les instrumentations sont partagées entre les influences électroniques et organiques des guitares rock, toujours accompagnées par une rythmique typée R’n’B. La spontanéité et la véracité des paroles sont criantes et tiennent beaucoup à leurs conditions très “Do it Yourself” d’enregistrement. Mike Shinoda a presque tout fait seul, chez lui, sur les premières chansons : les paroles évidemment, mais aussi les instrus, la vidéo, les dessins promotionnels et la pochette de l’EP accompagnant les 3 premiers titres. Ainsi, sur Over Again, on entend distinctement l’alarme d’une voiture qui a interrompu l’enregistrement de la piste. Cette même chanson a été enregistrée en deux fois : juste avant et juste après le show à Los Angeles en hommage à Chester Bennington qui a suivi 6 semaines de répétitions intenses avec tous les membres du groupe. Watching As I fall vient prendre l’auditeur aux tripes dès le début et l’emmène dans une tornade émotionnelle violente.

Malgré les 16 chansons (16!), l’album est remarquablement bien produit. Chacune d’elle apporte un surplus d’âme, une nuance dans ce panorama du deuil. Tout n’est pas sombre et à mesure que l’album avance les émotions se font plus positives, comme dans Ghosts, dont la vidéo est vraiment sympa ou sur la chanson Make it Up as I Go.

Les collaborations sont aussi remarquables. 3 chansons ont été réalisées avec de grands noms de l’industrie musicale. Ainsi, Make it Up As I Go écrite avec l’aide de K.Flay possède un rythme et une ligne de basse remarquablement catchy. La voix voilée de K.Flay est mise en valeur par les basses et les vagues de synthétiseurs de la chanson sans trop en faire, comme lors de la première partie d’Imagine Dragons qui n’avait alors pas mis en valeur l’univers de l’artiste. Le titre entraînant et rageur Running from my Shadow en collaboration avec Grandson est également une belle réussite avec les guitares sur le refrain qui apportent une sonorité un peu plus organique.

Dernier volet de cette œuvre multi-facettes, quelques titres bien plus orientés rap sont venus apporter une teinte plus sombre sur cette fin d’album, comme le titre I.O.U qui sonne comme un rap freestyle dans la plus pure tradition.

Une fois encore,  Mike Shinoda nous a prouvé qu’il était un artiste complet extrêmement talentueux. L’album est parfois un peu classique dans son genre (hip-hop), mais la qualité d’écriture et de la production viennent équilibrer l’ensemble. C’est donc un beau témoignage. Mike Shinoda s’est embarqué dans une nouvelle aventure et on le suivra bien volontiers en attendant de connaître la suite de celle de Linkin Park, si suite il y a.

Chroniqueuse

  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Place To Start
  2. Over Again
  3. Watching As I Fall
  4. Nothing Makes Sense Anymore
  5. About You (feat. blackbear)
  6. Brooding - Instrumental
  7. Promises I Can't Keep
  8. Crossing A Line
  9. Hold It Together
  10. Ghosts
  11. Make It Up As I Go (feat. K.Flay)
  12. Lift Off (feat. Chino Moreno and Machine Gun Kelly)
  13. I.O.U.
  14. Running From My Shadow (feat. grandson)
  15. World's On Fire
  16. Can't Hear You Now

La disco de Mike Shinoda

Post Traumatic9
90%