Mount Washington


Un album de sorti en chez .

3

Avoir un nom facilement « googlable » devrait faire partie de la charte de tout groupe ayant un tant soit peu d’ambition internationale. Les Norvégiens de Mount Washington ont de l’ambition puisqu’ils ont quitté la petite ville de Tromsø où ils ont grandi pour s’installer à Berlin, marchant dans les traces de Erlend Øye, autre Norvégien ayant […]

Avoir un nom facilement « googlable » devrait faire partie de la charte de tout groupe ayant un tant soit peu d’ambition internationale. Les Norvégiens de Mount Washington ont de l’ambition puisqu’ils ont quitté la petite ville de Tromsø où ils ont grandi pour s’installer à Berlin, marchant dans les traces de Erlend Øye, autre Norvégien ayant quitté la mère-patrie pour la bourdonnante capitale allemande.

De l’ambition donc, mais un sens pas forcément très aiguisé du référencement sur les moteurs de recherche, élément devenu quasi-incontournable depuis l’explosion de la bulle internet. En effet, après 3 albums sous le nom de Washington, le groupe a souhaité donné un nouveau départ à sa carrière en changeant d’identité et en devenant Mount Washington. En terme de référencement sur les moteurs de recherche, autant dire que le gain est nul et qu’il reste toujours aussi difficile de trouver la moindre info sur le groupe.

D’un point de vue artistique, le communiqué de presse nous apprend que le trio norvégien a profité de ce changement de nom et de résidence pour rendre leur musique plus lumineuse, moins mélancolique. On fait donc confiance sur parole, faute d’éléments de comparaison. C’est vrai que ce disque est plutôt enjoué, de la pop sans prétention, un peu mainstream sur les bords, pas trop référencée, dans la grande tradition des groupes scandinaves (on pense notamment au groupe suédois Kent). L’album s’écoute sans déplaisir, notamment sa première moitié, grâce à quelques titres efficaces (How Does It Feel ? et Lisboa notamment) mais il manque la petite étincelle, le facteur X, qui sortirait ce disque de l’anonymat dans lequel il va sans doute sombrer vu la qualité de la concurrence.

Chroniqueur

Tracklist

  1. How Does It Feel?
  2. Silver Screen
  3. Lisboa
  4. A Good Run
  5. Toscana
  6. Next Year
  7. Concords
  8. If Ever
  9. Broken Home
  10. Radio Silence

La disco de Mount Washington