Bilious Paths


Un album de sorti en chez .

Pour son premier album depuis des années, Mike Paradinas aka Mu-Ziq, l’un des meilleurs amis de Richard D James alias Aphex Twin, décide, dans un temps, d’occuper un territoire sauvage, souvent agressif et dur pour notre tympan (Silk Ties, Mouse Bums), et, dans un autre, de recycler son passé dans l’espoir de pouvoir répondre à […]

Pour son premier album depuis des années, Mike Paradinas aka Mu-Ziq, l’un des meilleurs amis de Richard D James alias Aphex Twin, décide, dans un temps, d’occuper un territoire sauvage, souvent agressif et dur pour notre tympan (Silk Ties, Mouse Bums), et, dans un autre, de recycler son passé dans l’espoir de pouvoir répondre à plus de désirs à la fois. Un peu à la manière de son ami, Mike Paradinas renie entièrement les plus récentes tentatives de réinventions (en 2000, un Royal Astronomy décidément, carrément classique baroque et intéressé par la mixture d’électroacoustique de l’acte principal ; Mu-Ziq faisait la première partie de Björk quelques mois avant), pour revenir à sa marque de commerce et ses vieux gadgets. Contrairement à son ami, Mike Paradinas transforme un bouillonnement tapageur de la révolte en une élite cosmique fine, sans grosse faille le long d’un 52 minutes digne de l’artiste.
Mon appétit pour un nouveau Mu-Ziq est considérable sans être si gros que ça : quelqu’un qui ne se lasse pas de suivre les traces, Mike Paradinas est probablement le meilleur imitateur de la techno. Il n’a rien inventé, mais il est toujours si pertinent qu’on arrive à se demander parfois s’il ne dépasse pas la source. Un monstre de la technique abrasive, des ambiances spatiales, déformées, sinistres, vieilles et récentes, et de tout type de sampleur écrasé sous le poids des effets (Siege of Antioch, Octelcogopod, My Mengegus), ce musicien doit être pris au sérieux. Pourtant, il aime l’humour et la promenade absurde qui se moque de la musique des autres (On/Off).
Il arrive qu’on tombe sur du bon réchauffé.

Chroniqueur
  • Publication 241 vues15 août 2003
  • Tags µ-ZiqPlanet Mu
  • Partagez cet article