Sada soul


Un album de sorti en chez .

“Sada soul” est de ces disques qu?on aimerait écouter plus souvent. Un disque qui calme l?esprit et charme les oreilles. Construit sous forme de multiples ?essais? musicaux le premier album officiel de My Jazzy Child brasse couleurs et influences avec un rare talent. Paradoxalement la cohérence de ce disque naît de ce grand mélange. Le […]

“Sada soul” est de ces disques qu?on aimerait écouter plus souvent. Un disque qui calme l?esprit et charme les oreilles. Construit sous forme de multiples ?essais? musicaux le premier album officiel de My Jazzy Child brasse couleurs et influences avec un rare talent. Paradoxalement la cohérence de ce disque naît de ce grand mélange.

Le concept général qui ressortirait de l’album est le suivant : une sorte de linéarité anti-linéaire. Tous les morceaux de “Sada soul” sont des chansons à part entière, avec un fil conducteur net (autour d?une rythmique ou d?un sample), mais elles sont bâties par mille éléments qui apparaissent ici et là sans véritable logique, semble t?il. Ce sont ces éléments ?imprévus? qui font toute la richesse des compositions.

?Whatever you do? ou ?Emiliano Carnaval? sont des petits bijoux de créativité qui voient apparaître ici et là des détails originaux comme des secondes voix étranges, des changements de couleur (on trouve même quelques touches RN?Bsantes) ou des lignes d?instruments divers, multiples et inattendues.

S?il retrouve ses premières amours sur ?Barcelona?, morceau fleuve de 8?, qui remet à l?honneur les expérimentations sonores commises par MJC dans les premières années de sa vie, c?est donc plus une douce pop nourrie de voix enfantines, de rythmes africanisants et de glockenspiel qui prend possession de Sada soul.

Le meilleur contre-exemple de cette pop douce tout en nuances serait ?Morfler? : paroles rageuses débitées sur un rockéléctro purement violent. Le son se rapproche alors plus de la version live : Arafight plays My Jazzy Child.

Ce “Sada soul” mélancolique et sans aucun doute un des disques les plus originaux du moment et chaque oreille avertie se devrait d?en faire l?expérience. Pour ce qui est de la suite? restons aux aguets, MJC sous une forme ou une autre ne reste pas longtemps sans faire parler de lui.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Whatever You Do
  2. Emiliano Carnaval
  3. Sada Soul
  4. Morfler
  5. Shame On You, I Love You
  6. Barcelona
  7. Not Too Hard
  8. Lov Icon
  9. V&v
  10. Electrique
  11. Twice Upon A Time