Finelines


Un album de sorti en chez .

Voici les « petits derniers » du rock indé du début des années 2000. Ils remportent un grand succès en Angleterre et comptent bien en faire autant hors de leur contrée. My Vitriol nous plongent directement dans le rock pur et dur. S’orientant parfois vers du punk, notamment sur « Losing Touch » ou vers du « bruit » (« C.O.R. »), ils […]

Voici les « petits derniers » du rock indé du début des années 2000. Ils remportent un grand succès en Angleterre et comptent bien en faire autant hors de leur contrée. My Vitriol nous plongent directement dans le rock pur et dur. S’orientant parfois vers du punk, notamment sur « Losing Touch » ou vers du « bruit » (« C.O.R. »), ils savent revenir aussitôt à du rock classique efficace comme sur « Always Your Way ». Le chant, tantôt sauvage, tantôt mélancolique (« Pieces »), rappelle sans aucun doute celui de Dave Grohl (Foo Fighters), et certains passages musicaux font penser à du Placebo. Mais si ce groupe a pu être influencé par d’autres artistes, ils ont su donner une certaine identité à leur album en privilégiant les passages instrumentaux qui mettent en avant des guitares déchaînées. Sauvage , mais pas agressif : ça déménage !!!

Chroniqueur

Tracklist

  1. Alpha Waves
  2. Always: Your Way
  3. The Gentle Art Of Choking
  4. Kohlstream
  5. Cemented Shoes
  6. Grounded
  7. C.O.R.
  8. Infantile
  9. Ode To The Red Queen
  10. Tongue Tied
  11. Windows & Walls
  12. Taprobane
  13. Losing Touch
  14. Pieces
  15. Falling Off The Floor
  16. Under The Wheels

La disco de My Vitriol