Lucky


Un album de sorti en chez .

7

Pour certains, la carrière de Nada Surf s’est arrêtée en 1996 avec la diffusion massive sur la bande FM de leur single planétaire, Popular. Si le succès populaire du milieu des nineties fut pour le groupe une bénédiction, ce fut également le début des emmerdes. Rapidement catalogués par certains dans la catégorie « one hit […]

Pour certains, la carrière de Nada Surf s’est arrêtée en 1996 avec la diffusion massive sur la bande FM de leur single planétaire, Popular. Si le succès populaire du milieu des nineties fut pour le groupe une bénédiction, ce fut également le début des emmerdes. Rapidement catalogués par certains dans la catégorie « one hit band », Matthew Caws et sa bande sont lâchés par leur maison de disque au moment de la sortie du successeur de « High/Low ». Le label reproche à « The Proximity Effect » l’absence de singles du niveau de Popular

D’aucuns auraient courbé l’échine ou jeté l’éponge ; pas les New-Yorkais qui ont choisit de se battre. L’album sort finalement aux USA sur leur label créé pour l’occasion. Le groupe franchit le millénaire avec « Let Go », l’album de la consécration selon certains, celui de la maturité assurément. Assagi, le trio met quelque peu de côté sa colère adolescente pour délivrer de superbes ballades pop. « The Weight is a Gift », trois ans plus tard, enfonce un peu plus le clou et voit ces éternels teenagers lorgner de plus en plus vers une pop léchée.

« Lucky » repart sur les bases de ses deux prédécesseurs avec See These Bones, habile pop song dans la lignée des productions habituelles du trio, si ce n’est la présence de cordes et d’un Ben Gibbard échappé de Death Cab For Cutie. L’utilisation de plus en plus soutenue des violons (Beautiful Beat, Are You Lighting, Weightless) par les Américains est l’une des conséquences de la maturité artistique du groupe, du rock garage vers la pop véranda. Les ballades ont peu à peu remplacé les brûlots power-pop dans le répertoire des quadras, ce qui n’est pas toujours du goût de la frange la plus ancienne de leur auditoire.

Les aficionados de la première heure doivent désormais se contenter de titres tel que Whose Authority, Ice on the Wing ou From Now On pour voir la machine Nada Surf s’emballer. Pas de quoi réveiller les voisins cela dit ; pas de quoi faire la fine bouche non plus tant le trio maîtrise son sujet, à défaut de faire preuve d’originalité. Sans faire de vagues, Nada Surf confirme qu’il reste l’un des groupes majeurs du rock indé US. Leur dernier album figurera encore parmi les tout bons spots indés de l’année 2008.

Chroniqueur
  • Publication 326 vues2 avril 2008
  • Tags Nada SurfBarsuk
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. See These Bones
  2. Whose Authority
  3. Beautiful Beat
  4. Here Goes Something
  5. Weightless
  6. Are You Lightning
  7. I Like What You Say
  8. From Now On
  9. Ice On The Wing
  10. The Fox
  11. The Film Did Not Go 'Round