Namdose - Namdose

Namdose


Un album de sorti en chez .

8

BRNS et Ropoporose poursuivent leur association éphémère. Pour le meilleur et surtout pour le meilleur...

Initié par Les Rockomotives et Les Nuits Botaniques, convaincus du potentiel de voir les deux groupes s’additionner pour le compte de leurs festivals, Namdose et leur premier album éponyme publié chez Yotanka s’inscrivent comme le parfait prolongement d’une fusion uniquement destinée, au préalable, aux performances scéniques. Nullement rassasiés de partager les planches, le désormais trio belge BRNS et la fratrie vendômoise Ropoporose ont donc choisi l’option disque pour graver dans le marbre et entériner l’évidence de leur rencontre. Bien leur en a pris.

Avant de dresser l’éloge de ce premier disque, il faut absolument se rendre au fait que Namdose est un supergroupe à découvrir dans son caractère primitif et spontané, c’est à dire dans sa configuration scénique, où les cinq acteurs unissent leurs ondes et s’adonnent en cercle, avec deux batteries pour métronomes et un public autorisé à les entourer en plein cœur de la fosse, histoire de transmettre au plus près la chaleur qui se dégage de leur musique.

Une chaleur que l’on retrouve tout au long de ce premier (et peut-être pas le dernier) acte, à commencer par l’ouverture All That You Have, qui donne idéalement le ton de futurs à-propos denses et énergiques. Un brin espiègle et mystérieuse aussi, sur une pop où chaloupent les instruments et le timbre innocent de Pauline Benard (Fast, You Can Dance), résonnant comme quelque chose de très détaché mais qui demeure comme l’impression parfaite d’une session créative qui s’est avérée intense et efficiente, la présente matière ayant été bouclée en une douzaine de jours (seulement!).

Lorsque l’on évoque l’énergie qui s’élève de cette union, il est impossible d’omettre deux des six titres qui illustrent le mieux cette force d’exécution, puisant ses ressources à partir d’un jeu au caractère affirmé, voire furax : Le vertigineux Off The Hook, où tout semble vriller et lâcher prise à raisons de vertus euphorisantes, et surtout Wake Up, furieuse élévation prenant ses quartiers dans le registre de la révolte, sous ses atours néanmoins pacifiques et stimulants. En parlant de stimulants, et dans ces temps souvent troubles, on ne vous prescrira donc guère mieux qu’une bonne dose de Namdose, renouvelable plusieurs fois. Vous saurez les remerciez ensuite…

Community Manager
  • Publication 380 vues8 février 2019
  • Tags NamdoseYotanka
  • Partagez cet article

La disco de Namdose

Namdose8
80%

Namdose