Raw Like Sushi


Un album de sorti en chez .

On ne retient, trop souvent, de Neneh Cherry, que son lucratif duo avec Youssou N’Dour (Seven Seconds, hit planétaire pas honteux mais peu mémorable), ou sa généalogie atypique (fille du regretté Don Cherry, sœur du regrettable Eagle-Eye). Pourtant, la jolie métisse a fait bien plus que de la figuration, lorsqu’au tournant des années 80 elle […]

On ne retient, trop souvent, de Neneh Cherry, que son lucratif duo avec Youssou N’Dour (Seven Seconds, hit planétaire pas honteux mais peu mémorable), ou sa généalogie atypique (fille du regretté Don Cherry, sœur du regrettable Eagle-Eye). Pourtant, la jolie métisse a fait bien plus que de la figuration, lorsqu’au tournant des années 80 elle s’est imposée, avec son premier album, "Raw Like Sushi", comme une figure marquante de la scène hip-hop électro britannique, une pépinière de talents qui allait exploser au grand jour au début des nineties.

Dès l’entrée en matière, avec ses martèlements rythmiques, Buffalo Stance porte la marque immédiatement reconnaissable de Tim Simenon, alors intenable laborantin de Bomb The Bass. Le sublime Manchild fait apparaître des nappes de cordes signées Robert Del Naja : un tube qui préfigure les grandes heures de Massive Attack (Unfinished Sympathy), collectif où le même Del Naja rebaptisé… 3D laisserait libre cours à ses lubies… Rappelons d’ailleurs que la légende veut que Neneh Cherry aît donné naissance à son second enfant pendant que Shara Nelson, quelques pièces plus loin dans la même maison, couchait sur bande les voix inoubliables du mythique "Blue Lines" de Massive Attack…

Pour les paléontologues en herbe du trip hop, "Raw Like Sushi" replace Neneh Cherry au centre d’une connexion de talents en ébullition, derrière lesquels le nom de la suédoise s’est souvent inscrit en pointillés. Il n’est certainement pas exempt de quelques longueurs et de quelques faiblesses, mais il regorge d’assez de pépites pour tenir encore largement l’écoute près de vingt ans après (Inna City Mama, Heart, So Here I Come).

Ludique, éclectique, décomplexé et sexy, "Raw Like Sushi" ravira aussi bien les fanatiques de hip-hop que les archivistes de l’électronique. Au-delà du testament d’une époque charnière, il promet encore de très bons moments pour les amateurs.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Buffalo Stance
  2. Manchild
  3. Kisses On The Wind
  4. Inna City Mamma
  5. The Next Generation
  6. Love Ghetto
  7. Heart
  8. Phoney Ladies
  9. Outre Risque Locomotive
  10. So Here I Come
  11. My Bitch
  12. Heart - Demo Version
  13. Buffalo Stance - Sukka Mix
  14. Manchild - Old School Mix

La disco de Neneh Cherry