Wind River (Original Motion Picture Soundtrack)


Un album de sorti en chez .

8

Une nouvelle B.O pour les insatiables duettistes.

Revenus de « Mars », pas la planète mais la série documentaire dont ils ont signé la B.O l’an dernier, même si, devant leur abattage, on peut se demander si Nick Cave et Warren Ellis ne sont pas des extra-terrestres, les deux compagnons d’armes signent cette fois la B.O de « Wind River », thriller de Tyler Sheridan visible sur les écrans français à partir de ce mercredi 30 aout. La lecture du synopsis suffit à comprendre que, comme à son habitude, la paire s’emploie à habiller de ses sonorités un film où prédominent les grands espaces (« Wind River » prend place dans le Wyoming), où la beauté de la nature est le théâtre de la sauvagerie des hommes. Pourtant, si le terrain est connu, on attendait quand même le duo au tournant, sachant que leurs derniers travaux glissaient vers une certaine abstraction, les mélodies s’effaçant pour laisser plus de place à l’expérimentation. La démarche se révélait souvent captivante mais il faut néanmoins avouer que l’on revient moins facilement à la B.O de « Far From Men » par exemple qu’à celle de « The Assassination of Jessie James… » à l’intarissable beauté impressionniste.

Très rapidement, on sent Nick Cave et Warren Ellis en quête d’une poésie sonore. Leur art n’est jamais envahissant et ils n’oublient pas que leur rôle est de souligner les images. Snow Wolf, Zed ou First Body sont ainsi des pièces courtes tout en retenue, mais les lignes de violon de Warren Ellis,  les accords discrets de piano de Nick Cave, les voix qui se glissent ci et là installent un climat mélancolique envoutant qui vous enveloppe doucement pour ne plus vous lâcher. Et même quand le climat se tend, sur Meth ou Second Body, plutôt que basculer de manière conventionnelle vers des scories bruitistes, la paire brouille les sons et les repères pour instiller une intranquillité troublante.

Pour donner davantage de relief à l’ensemble et, d’une certaine façon, marquer les esprits, il fallait également quelques morceaux de bravoure. Subtilement, Corey’s Story, un peu plus long, développe le thème musical, ajoute un certain lyrisme. Three Seasons In Wyoming, bâti sur quelques vocalises et quelques paroles chuchotées par Nick Cave, est saisissant. Sans jamais tirer la couverture à eux ni perdre de vue leur objectif, les deux musiciens infusent un savoir-faire absolument unique dont on ne se lassera jamais.

 

Rédacteur en chef
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Snow Wolf
  2. Zed
  3. Tell Me What That Is
  4. First Journey
  5. First Body
  6. Second Journey
  7. Breakdown
  8. Never Gonna Be the Same
  9. Hunter
  10. Meth House
  11. Bad News
  12. Third Journey
  13. Second Body
  14. Lecture
  15. Corey's Story
  16. See You Tomorrow
  17. Three Seasons in Wyoming
  18. Cabin
  19. Shoot Out
  20. Snow Flight