Heathen Chemistry


Un album de sorti en chez .

Voici donc le cinquième album en huit ans des célèbres mancuniens. Un retour aux sources en quelques sortes, après le bide de « Standing On The Shoulders Of Giants », malgré quelques bons morceaux (« I Can See A Liar » et « Gas Panic ! » en tête). Avec un nouveau line-up, et par là même de nouveaux compositeurs, « Heathen […]

Voici donc le cinquième album en huit ans des célèbres mancuniens. Un retour aux sources en quelques sortes, après le bide de « Standing On The Shoulders Of Giants », malgré quelques bons morceaux (« I Can See A Liar » et « Gas Panic ! » en tête). Avec un nouveau line-up, et par là même de nouveaux compositeurs, « Heathen Chemistry » est sans doute le meilleur opus du groupe depuis « (What’s The Story) Morning Glory ? ». C’est en tout cas celui qui a le plus de chance de ravir les fans.
La première nouveauté, c’est que les morceaux ne sont plus exclusivement de Noel. Déjà, sur « Standing… », Liam avait écrit un titre intitulé « Little James », mais ce dernier n’avait pas fait l’unanimité. Ici, Gem Archer, Andy Bell, et bien sûr Liam Gallagher ont composé à eux trois près de la moitié des chansons. Et si « A Quick Peep » n’est qu’une instrumentale (bien sympa cependant), « Hung In A Bad Place », « Songbird », « Better Man » et « Born On A Different Cloud » auraient pu être signé Noel Gallagher. Un signe de qualité (si l’on veut).
On retrouve ici les deux singles qui cartonnent (« The hindu times » et « Stop Crying Your Heart Out »), et les tubes à venir que sont « Little by Little », « Songbird » et pourquoi pas « Force Of Nature », titre sur lequel Noel ne parle pas de Meg Matthews, son ex, contrairement à ce que beaucoup peuvent penser. Ce morceau à été composé pour un film avec Johnny Lee Miller. Rien de plus. En revanche, sur « She Is Love », c’est bien de Sara McDonald que le chef parle. Dommage, ils ont rompu. Après « Wonderwall », Noel refusera-t-il de jouer celle-ci ? Rien n’est moins sûr.
Mais le meilleur morceau de l’album n’est pas signé Noel, ni même Gem. Il s’agit de « Songbird ». Une sublime ballade de deux minutes, où Liam parle d’une fille (Nicole ?) qui le rend heureux. Des paroles simples, un rythme de quelques accords seulement, mais le tout est incroyablement emballant.
Et c’est encore Liam qui a pour mission de clore l’album avec deux autres compositions, « Born On A Different Cloud » et « Better Ma ». I Wanna Be A Better Man, I Wanna Be A Better Man… En tout cas, il est meilleur chanteur qu’avant.
Et le mot de la fin appartient à Chris Martin, le chanteur de Coldplay, qui dit : « Toujours est-il qu’ils ont écrit quelques-uns des plus grands hymnes pop, et qu’il se pourrait qu’ils entrent dans une nouvelle phase d’excellente qualité ».

Chroniqueur
  • Publication 347 vues1 juillet 2002
  • Tags OasisSony Music
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. The Hindu Times
  2. Force Of Nature
  3. Hung In A Bad Place
  4. Stop Crying Your Heart Out
  5. Songbird
  6. Little By Little
  7. A Quick Peep
  8. [Probably] All In The Mind
  9. She Is Love
  10. Born On A Different Cloud
  11. Better Man/The Cage