omar-souleyman-to-syria-with-love

To Syria, With Love


Un album de sorti en chez .

8

Indiepoprock vous fait découvrir le Syrien et star de la scène électronique underground Omar Souleyman avec son dernier album, "To Syria With Love"

Le destin aurait pu être tout autre pour ce Syrien d’une cinquantaine d’années réfugié depuis 2011 en Turquie. Né dans le village de Tel Amir au Nord Est du pays, Omar commence sa carrière de chanteur en 1994 en se produisant dans les mariages de sa région, accompagné par de nombreux musiciens. Un début de carrière assez difficile qui contraste avec le succès qu’il connaît depuis quelques années.

Omar-Souleyman_eve_7660

Souleyman commence à faire parler de lui lorsque la musique syrienne chaâbi connaît un succès grandissant au Moyen-Orient. Cette musique festive et populaire est modernisée par les musiciens d’Omar qui remplacent les instruments traditionnels par des synthétiseurs et des boîtes à rythmes. Ses productions ne laissent pas indifférent le musicien californien Mark Geris qui découvre ses disques lors d’un voyage en Syrie en 2007. L’Américain a l’idée de publier sur son label Sublime Frequencies une compilation baptisée “Highway to Hassake”. C’est à ce moment précis que le succès de la musique chaâbi dépasse l’Orient pour atteindre les oreilles des occidentaux férus de musique électronique innovante.

omar-souleyman-3

S’en suivent d’autres compilations avec Sublime Frequencies : “Dabke 2020” en 2009, “Jazeera Nights” en 2010 et “Haflat Gharbia” en 2011. Ce succès a également permis à Omar Souleyman de sortir trois albums, “Leh Jani” en 2011, “Wenu Wenu” en 2013 et plus récemment “Bahdeni Nami” en 2015 chez Monkeytown, entre autre label de Moderat et Modeselektor avec qui il a collaboré sur ce même album.

Omar+Souleyman+20th+Annual+Nobel+Peace+Prize+PeDcdSlMTG8l

Intriguant pour certains, hilarant pour d’autres, atypique pour tous, le style vestimentaire de Souleyman ne passe pas inaperçu. Sur scène, le chanteur porte quasiment toujours une dishdasha, des lunettes de soleil et se coiffe d’un keffieh rouge, une façon pour lui de montrer aux spectateurs qu’il est fier de ses origines qu’il ne cache pas.

Ce jeudi 6 octobre est sorti chez Mad Decent le dernier né des projets de Souleyman : l’album “From Syria With Love” à la pochette colorée et psychédélique. Entre modernité et tradition, Omar Souleyman nous emmène avec lui en voyage chez ses pairs dans un Moyen-Orient festif et dansant qui met en transe celui qui l’écoute. Un visage qu’on n’a plus l’habitude de voir depuis quelques années et qui fait du bien à ceux veulent bien le regarder. Laissez-vous porter par cet album et surtout par le superbe titre Ya Bnayya dont le clip est déjà disponible depuis juin dernier.

 

Chroniqueur

Tracklist

  1. Ya Boul Habari
  2. Ya Bnayya
  3. Es Samra
  4. Aenta Lhabbeytak
  5. Khayen
  6. Mawal
  7. Chobi

La disco de Omar Souleyman