Peter_Kernel-The_Size_Of_The_Night

The Size Of The Night


Un album de sorti en chez .

9

Définitivement incontournable.

Thrill Addict” aura définitivement projeté les Suisses de Peter Kernel au rang de poids lourd du rock indé européen. Puristes du DIY, le duo fait tout tout seul, jusqu’au pressage de ses vinyles. Nous pouvons vous annoncer que “The Size Of The Night” marquera la différence entre purisme et intégrisme. Car il y a eu une étape de franchie depuis le formidable “Thrill Addict”, qui aura généré une belle unanimité. Cette étape, c’est celle du Weird Orchestra, où le duo s’est fendu d’une incartade psyché-world music à l’opposé des aspirations noise précédentes. Bien que l’expérience ne nous ait pas plus emballés que cela, il est indéniable que l’opus qui nous occupe aurait été très certainement différent sans celle-ci.

S’il est un premier élément à ressortir de ce disque par rapport à son prédécesseur, c’est l’ambition musicale qui l’anime. Là où “Thrill Addict” brillait par sa forme de jusqu’au boutisme pop noise (guitare, basse, batterie, voix), presque martial dans son approche, “The Size Of The Night” fait plus qu’élargir le spectre. Tant sur la rythmique que sur les accompagnements ou la production, ce nouvel album fait étalage d’un panel tout autre. Pretty Perfect saura notamment faire office de terrain de jeu parfait pour ces “nouvelles” aspirations.

Alors comment cela se traduit-il ? Déjà par un stock d’instruments bien plus éclectique, claviers, cuivres, modernes ou traditionnels, on sent que les amis ont ouvert leurs chakras depuis ou avec le Weird Orchestra. Mais à la différence notable de l’EP né de ces rencontres, “The Size Of The Night” est guidé par le duo.  La tension y est presque sexuelle, au minimum sensuelle, évoquée sur “Thrill Addict” sous la formulation “noise charnel”… On la retrouve ici avec plaisir et passion.

Ce nouveau disque aura certainement plus de mal à créer l’engouement que “Thrill Addict” par son côté plus insaisissable. Drift To Death et ses fausses pistes incessantes fera moins office d’étendard qu’un Your Party Suck, mais merci à Aris et Barbara de nous délivrer de tels bijoux de ciselage. Car ce que cette nouvelle production perd en spontanéité, elle le gagne très largement en profondeur, celle qui vous touche, qui vous scotche sur votre siège.

Incontournable Peter Kernel ? Oui, de toute évidence, nous n’inventons rien. Par contre, ce qui rend ce couple d’artistes si passionnant, c’est l’humanité qu’il dégage, humanité et goût de la beauté, une forme de refus de la vulgarité ambiante, comme un doigt d’honneur élégant à la facilité et au cynisme.

Webmaster
  • Publication 830 vues13 mars 2018
  • Tags Peter KernelOn The Camper Records
  • Titres recommandés Drift to Death Men of the Women This Storm Will Last
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. There's Nothing Like You
  2. Pretty Perfect
  3. The Secret of Happiness
  4. Terrible Luck
  5. Drift to Death
  6. Men of the Women
  7. The Revenge of Teeth
  8. The Shape of Your Face in Space
  9. This Storm Will Last
  10. The Fatigue of Passing the Night