Poni Hoax - Images of Sigrid

Images of Sigrid


Un album de sorti en chez .

Poni Hoax, composé entre autres d’un musicien de jazz, Laurent Bardainne, et d’un chanteur charismatique, Nicolas Ker, a du mal à se faire une place sur la scène musicale hexagonale. Cependant, une bonne âme a bien voulu les prendre sous son aile, j’ai nommé Joakim, patron du label Tigersushi. Il partage avec les membres de […]

Poni Hoax, composé entre autres d’un musicien de jazz, Laurent Bardainne, et d’un chanteur charismatique, Nicolas Ker, a du mal à se faire une place sur la scène musicale hexagonale. Cependant, une bonne âme a bien voulu les prendre sous son aile, j’ai nommé Joakim, patron du label Tigersushi. Il partage avec les membres de Poni Hoax une vraie culture musicale et un intérêt prononcé pour l’italo-disco de Moroder et la new-wave des années 80. Après des débuts plus que prometteurs sur un premier album éponyme, et un tube terrassant (Budapest), le groupe nous revient en grande forme pour un album qui oscille entre euphorie et mélancolie, dans un vrai mélange des genres. Une sorte de fête païenne, version dark.
 
L’atmosphère mi figue mi raisin, entre l’envie de se trémousser au rythme des beats et l’impression d’avoir le cœur lourd, s’installe dès le premier morceau, The Paper Bride, sorte de transe hypnotique à danser sous la pluie. Nicolas Ker a un timbre particulier, dont le mimétisme flagrant avec Morrissey, atteint son paroxysme sur Images of Sigrid. Maxïmo Park s’invite à la fête sur un Pretty Tall Girls survolté et débraillé. Antibodies sonne le glam et invite à la danse pour un vrai manifeste disco, au refrain entêtant et aux claviers survoltés. Ce morceau, d’une puissance dingue, ne laisse pas indemne. Le très beau Crash-Pad Driver, vraie envolée lyrique, est proprement saisissant.
 
"Images of Sigrid" est un album épique, bouillonnant, sombre, excessif, flamboyant et surtout doté d’une richesse musicale inouïe. Cela dit, les références ne sont pas grossières et l’album n’est pas surproduit. Poni Hoax cultive un certain raffinement, ce qui ne l’empêche pas d’être accessible. Mais il reste insaisissable. Il invite au déhanchement mais pas au gigotement bête, plutôt à la communion physique avec le public. Il est surjouissif, mais il laisse à la fin l’auditeur pantois, le sourire aux lèvres, les jambes en miettes, et la larme à l’œil.

Chroniqueur

Tracklist

  1. The Paper Bride
  2. The Bird is on Fire
  3. Pretty Tall Girls
  4. Antibodies
  5. Images of Sigrid
  6. You're Gonna Miss My Love
  7. Crash-Pad Driver
  8. My Own Private Vietnam
  9. The Soundtrack of Your Fears
  10. Hypercommunication
  11. You of the Broken Hands
  12. All Things Burn
  13. Faces in the Water
  14. Hypercommunication - Alter Ego Remix
  15. Images of Sigrid - Chloé Remix
  16. Hypercommunication - Joakim Instrumental
  17. The Symbionese Bride - Principles of Geometry's Poni Hoax's Paper Bride

La disco de Poni Hoax