Strange Weekend


Un album de sorti en chez .

7

Voilà plus d’un an que l’on suit à la trace le dénommé Mauro Remiddi, plus exactement depuis qu’on l’a découvert sur la scène du Bataclan en première partie de Blonde Redhead. Il restait alors beaucoup de travail pour tailler ce diamant brut en provenance de la botte italienne mais depuis longtemps sur les routes d’Europe […]

Voilà plus d’un an que l’on suit à la trace le dénommé Mauro Remiddi, plus exactement depuis qu’on l’a découvert sur la scène du Bataclan en première partie de Blonde Redhead. Il restait alors beaucoup de travail pour tailler ce diamant brut en provenance de la botte italienne mais depuis longtemps sur les routes d’Europe et d’ailleurs, posant sa valise indifféremment en Corée du Nord, à Berlin, New-York ou Londres. Après plusieurs EP que l’on a forcément écouté avec intérêt, le moment est venu pour son projet solo de faire le grand saut.

« Strange Weekend » est donc le premier album de Porcelain Raft, le projet solo de Remiddi. Il bénéficie du cadre prestigieux du label Secretly Canadian, une belle marque de confiance mais certainement aussi un peu de pression supplémentaire sur ses épaules. Le bonhomme s’en accommode plutôt très bien à l’écoute des 10 titres de l’album, dans la veine électro-pop diaphane qu’on lui connaît.

Voix réverbérée, guitare saturée et synthé planant sont, comme souvent actuellement, mis en avant. Bien que qualifiée de pop de chambre ou chillwave, la musique de Porcelain Raft n’en oublie pas son côté immédiat, dansant, à l’image d’un Put Me To Sleep ou du single Unless You Speak From Your Heart. Le premier coup de cœur de l’année, que l’on pourra bientôt apprécier sur scène en première partie de M83.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Drifting In And Out
  2. Shapeless & Gone
  3. Is It Too Deep For You?
  4. Put Me To Sleep
  5. Backwords
  6. Unless You Speak From Your Heart
  7. The End Of Silence
  8. If You Have A Wish
  9. Picture
  10. The Way In

La disco de Porcelain Raft