Afraid To Dance


Un album de sorti en chez .

Pour leur deuxième album, les Italiens de Port-Royal marquent un net tournant vers l’électronique, et s’éloignent ainsi du post-rock – ou en tout cas en étendent ses non-limites. Produit par le fascinant mexicain Murcof, "Afraid To Dance" est un album à l’ambiance et aux textures "van santiennes". Très mental, donc. Presque entièrement instrumental, "Afraid To Dance" s’approprie un […]

Pour leur deuxième album, les Italiens de Port-Royal marquent un net tournant vers l’électronique, et s’éloignent ainsi du post-rock – ou en tout cas en étendent ses non-limites. Produit par le fascinant mexicain Murcof, "Afraid To Dance" est un album à l’ambiance et aux textures "van santiennes". Très mental, donc.

Presque entièrement instrumental, "Afraid To Dance" s’approprie un certain nombre de repères historiques et culturels, pour toucher à l’essence même de l’expérience humaine : l’émotion. En premier lieu, Berlin, dont le titre d’ouverture, Bahnhof Zoo, évoque à la fois l’enfer de Christiane F., 13 ans, se droguant et se prostituant tous les soirs dans cette gare de Berlin Ouest à la fin des années 1970, et l’electronica du label berlinois Morr Music. L’ambiance et ainsi sombre, tendue, tout en retenue et en hors-champ. Mais la tension, également présente sur l’interlude showgaze Pauline Bokour, va vite laisser place à l’onirisme et à la beauté, donnés comme échappatoires à une certaine réalité. 

Ainsi, Anya : Sehnsucht, sublime morceau d’electronica, évoque Tycho et Boards Of Canada, encore plus aériens, encore plus beaux, encore plus colorés. La suite est une variation de ces paysages intérieurs, par l’alliance de rythmiques électronica et de superposition de nappes synthétiques. S’y dégage alors un climat "van santien", très poétique et contemplatif (comme le suggère d’ailleurs la pochette), innocent et enfantin (comme le suggère encore la pochette), où le retour à la réalité est peut-être plus effrayant que de danser.  

Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

La disco de Port-Royal