Viet Cong - Cassette

Cassette


Un album de sorti en chez .

7

Parmi les formations qui auront vivement éveillé notre curiosité cette année, comptez le quatuor canadien Viet Cong qu’il nous paraissait indispensable de présenter avant la sortie très prochaine (et très attendue) de leur premier album. Venant de Calgary, il est né...

Parmi les formations qui auront vivement éveillé notre curiosité cette année, comptez le quatuor canadien Viet Cong qu’il nous paraissait indispensable de présenter avant la sortie très prochaine (et très attendue) de leur premier album. Venant de Calgary, il est né des cendres d’un autre band local, Women, qui avait périclité définitivement à la mort du guitariste et dont Matthew Flegel et Michael Wallace sont issus. Ajoutez à cela Scott Munro et Daniel Christiansen, vous obtiendrez Viet Cong…

… qui fait partie, sans que nous ne sachions trop pourquoi, de ces groupes qui ont choisi d’adopter un patronyme évoquant des lieux (à l’exotisme parfois incertain, voir plus bas) situés à plusieurs milliers de kilomètres de leur ville d’origine, rappelant les excellents Metz. Et “Cassette” fait le même effet que ceux-ci, à savoir une jolie surprise.

Avec ce maxi à la limite de la démo, paru originellement sous la forme d’une cassette avant d’être réédité cet été chez Mexican Summer, le groupe remue non seulement les cendres de Women mais aussi celles encore brûlantes du post-punk. Des titres parés de cette énergie brute, à la production lo-fi de rigueur et où chacun convoque ses propres influences : les chœurs sixties sur Static Wall, les guitares chaloupées de Oxygen Feed dont l’instrumental fait un peu penser à celui de Desire Lines de Deerhunter, version maquette bien sûr, et la saillie conquérante de Structureless Design dont les martèlements rigides évoquent les meilleures productions post-punk de l’époque.

Mais Viet Cong emprunte aussi à un répertoire gothique quand il reprend Dark Entries avec brio, célèbre morceau de Bauhaus tiré de l’immense “In The Flat Field” de 1980. L’urgence est palpable et ajoute à l’enregistrement garage un semblant de “fait maison” qu’il incarne à merveille, faisant de Viet Cong un groupe à surveiller de près.

Chroniqueur
  • Preoccupations

    Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

La disco de Preoccupations / Viet Cong