Prodigy- Always Outnumbered Never Outgunned

Always Outnumbered Never Outgunned


Un album de sorti en chez .

Comme tout le monde, vous avez le droit d’être sceptique au sujet du nouvel album de The Prodigy. Tout simplement parce que leur dernière galette date d’il y a plus de 8 ans. Que The Prodigy n’est plus un groupe à part entière (exit Leeroy, Maxim et Flint), mais, comme pour Massive Attack, un pseudo […]

Comme tout le monde, vous avez le droit d’être sceptique au sujet du nouvel album de The Prodigy. Tout simplement parce que leur dernière galette date d’il y a plus de 8 ans. Que The Prodigy n’est plus un groupe à part entière (exit Leeroy, Maxim et Flint), mais, comme pour Massive Attack, un pseudo derrière lequel se cache un homme, un seul. Liam Howlett. Le kamikaze de l’electro. Mais au fait, qu’est-ce qu’il vaut vraiment ce skeud ?

“Always Outnumbered Never Outgunned”, c’est du gros, du très gros son. Le mix parfait entre les beats de l’electro et les guitares du rock’n’roll. Rien à voir avec “The Fat Of The Land”, le plus gros succès du groupe, mais également leur album le plus boursouflé. Le p’tit nouveau tient parfaitement la route, et même, classe ultime, lorsque Michael Jackson se retrouve samplé (The Way It Is) ou que l’on retrouve une énième reprise du Love Buzz des Shocking Blue (Phoenix).

Comme tout disque d’electro qui se respecte, les collaborations sont nombreuses. Juliette Lewis, tout d’abord, qui quitte les écrans et son groupe de hard rock The Licks pour deux chansons parmi les meilleures de l’album : Spitfire et Hot Ride (futur single évident). Et que serait l’electro sans au moins un des frères Gallagher ? Death In Vegas avait eu Liam pour son Scorpio Rising, et Noel avait chanté sur Let Forever Be et Setting Sun des Chemical Brothers (sans oublier sa courte collaboration avec Goldie). Liam Howlett, lui, a engagé les deux. Sur Shoot Down, Liam crache ses boyaux au micro, tandis que Noel s’essaye à la basse. Un final apocalyptique.

Finalement, on ne peut pas dire que Liam Howlett ne s’en sorte pas bien seul aux commandes. Le résultat vaut le coup d’oreille, mais attention, ça s’écoute fort. Très fort !

Chroniqueur

Tracklist

  1. Spitfire
  2. Girls
  3. Memphis Bells
  4. Get Up Get Off
  5. Hotride
  6. Wake Up Call
  7. Action Radar
  8. Medusa's Path
  9. Phoenix
  10. You'll Be Under My Wheels
  11. The Way It Is
  12. Shoot Down