Querencia


Un album de sorti en chez .

Après l’aventure des Weakids (qui a duré de 1996 à 2003 tout de même !) dont il a été le leader, Julien Cortes s’est enfermé dans son home-studio (une évolution courante chez pas mal de musiciens rock, finalement) afin de composer ces 11 titres, mélange de textes en français, en anglais et d’instrumentaux brumeux… ou […]

Après l’aventure des Weakids (qui a duré de 1996 à 2003 tout de même !) dont il a été le leader, Julien Cortes s’est enfermé dans son home-studio (une évolution courante chez pas mal de musiciens rock, finalement) afin de composer ces 11 titres, mélange de textes en français, en anglais et d’instrumentaux brumeux… ou plutôt ces 10 titres, la troisième plage étant une reprise de Will Oldham.

La musique de Querencia, “mélange d’electronica minimaliste et de rock torturé” comme le dit Julien dans sa bio, se révèle belle et presque nostalgique par moments, sur fond de beats assez cheap et de synthés cotonneux. La voix de Julien est celle que l’on avait remarquée (et appréciée) dans Weakids : chaude, grave et sobre. Pas d’effets grandiloquents ici, mais une sincérité qui transpire.

On aime la beauté de “Dans le même sens”, l’instrumental “Dose Piano”, la retenue de “Mes âpres figures”, l’utilisation des sons pour évoquer des images sur “German Towel”.

Quelle belle reconversion ! Le travail de Julien ici ne se montre nullement opportuniste, au contraire c’est de la belle ouvrage, témoignant d’un esprit aventureux et d’une vraie identité.

Chroniqueur

Tracklist

  1. Si Jamais
  2. Dans Le Même Sens
  3. Dose Piano
  4. Fuktup R'n'r
  5. Crawl Of Days
  6. Messages D'or

La disco de Querencia