Quitamedios


Un album de sorti en chez .

Méconnu dans nos contrées, Raül Fernandez est pourtant un artiste majeur de la scène rock indépendante espagnol. Ex-Corn Flakes et Sitcom et actuellement dans élena, il poursuit maintenant sa carrière en solo sous le nom de Refree. Ne se fixant aucun carcan musical, Raül Fernandez explore, à travers les dix titres de « Quitamedios », des univers […]

Méconnu dans nos contrées, Raül Fernandez est pourtant un artiste majeur de la scène rock indépendante espagnol. Ex-Corn Flakes et Sitcom et actuellement dans élena, il poursuit maintenant sa carrière en solo sous le nom de Refree. Ne se fixant aucun carcan musical, Raül Fernandez explore, à travers les dix titres de « Quitamedios », des univers musicaux différents dans lesquels la mélancolie reste très souvent le trait d’union entre ses compositions. Que ce soit pour des ballades folks sur lesquelles planent l’ombre du grand Nick Drake (« Mejor Ahora », « Susto o Muerte » et le magnifique « Nadie Para Mar, trois minutes et demi de beauté pure), sur des instrumentales aux accents post-rock (l’énergique « Demonillo » et le sombre « Musel » et son melodica plaintif) ou sur un rock à la profondeur proche de celle de Migala (« Cracovia » et « Feo y Malo », sur lequel Abel Hernandez prête sa voix très grave), Raül Fernandez fait preuve d’un talent incroyable et d’une sensibilité extrêmement touchante. De plus, il n’a pas hésité à faire appel à d’autres artistes non moins talentueux afin d’enrichir sa musique. Abel Hernandez a déjà été évoqué, mais on retrouve également avec grand plaisir la belle voix de Françoiz Breut chantant en espagnol sur la ballade « Ausiente », le bassiste de Chocodelia, quelques membres d’élena ou Luis Aguado (Manta Ray et Viva Las Vegas) sur le titre éponyme « Quitamedios ». Cerise sur un gâteau déjà fort délicieux, deux musiciens de la scène jazz barcelonaise illuminent « Quitamedios » et « Boler Sin Querer » de leurs cuivres lascifs. Toutes ces aides extérieures contribuent à élargir le panel sonore de Refree et cette richesse musicale, associée au talent de compositeur de Raül Fernandez font de cet album une réussite incontestable qui confirme l’excellente santé de cette scène espagnole qui n’en finit plus de nous réjouir.

Chroniqueur
  • Publication 195 vues13 septembre 2002
  • Tags RefreeAcuarela
  • Partagez cet article

La disco de Refree

Nones
0%

Nones

Quitamedios
0%