26


Un album de sorti en chez .

7

« 26 », pour 26 minutes. Le premier EP des Revival Kensuke a un parfum non feint d’Explosions In The Sky. Bienvenue dans un univers post-rock, avec son acidité, ses équations mathématiques folles et surtout ses guitares et l’absence de chant. Revival Kensuke se place plutôt entre un Battles calme, un Mogwai inspiré et un Explosions In […]

« 26 », pour 26 minutes. Le premier EP des Revival Kensuke a un parfum non feint d’Explosions In The Sky. Bienvenue dans un univers post-rock, avec son acidité, ses équations mathématiques folles et surtout ses guitares et l’absence de chant. Revival Kensuke se place plutôt entre un Battles calme, un Mogwai inspiré et un Explosions In The Sky qui arrête de faire toujours la même chose.

Sur Geo, on vous localise avant de vous conquérir sur Assault, et quelle maîtrise ! Certains riffs font encore un peu trop années 80 et rappellent des cauchemars de métal, mais peut être est-ce voulu ? On passera donc ce léger bémol, parce que non content de casser la baraque, le groupe envoie de l’intelligence sur fond de guitares énervées, ce qui est  une caractéristique essentielle d’un post-rock réussi. Envisagé comme un concept album où chaque chanson se passe le relais, « 26 » est juste une bombe dont les grands titres phares (s’il est possible de les dissocier) ne manqueront pas de vous faire un petit quelque chose, comme Blossom et son final planant, pour laisser place à Migration juste exceptionnel.

Ce qui frappe c’est que de morceau en morceau on est persuadé d’arriver au point culminant de l’album mais il n’en n’est rien, c’est bien tout à la fin sur Sand que le plus gros de l’effort sera fait, avec des arpèges de toute beauté. A l’écoute de « 26 », on se dit qu’il serait cruel de ne pas croire en Revival Kensuke (surnommés RevKen), parce que leur son est novateur, furieux, efficace, et que le vrai post-rock de nos jours c’est ça.

Chroniqueur

La disco de Revival Kensuke

267
70%

26